L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Ce 11 octobre, de nombreux pays participent à une journée d’action pour défendre la vie privée et la liberté d’expression et d’information. En France, ce sera l’occasion d’exprimer le refus du fichage de la population (Edvige, Cristina, Fnaeg, Base élèves…), du puçage rfid (Navigo), du contrôle biométrique,et du contrôle des médias et de l’internet (filtrage, riposte graduée, prohibition logicielle).

14h MANIFESTIVE Paris : République-La Villette

18h CONFERENCES / DEMOS / FORUM WEB
22h CONCERTS / VIDEOPROJECTIONS / DJ-VJ
CAT KILLERS / BOLLUS / JO MONTESSUIS / MINKKINEN / YROYTO / 808
à la Cip-Idf Coordination des Intermittents et Précaires 12-14 quai de Charentes 75019 Paris métro Corentin Cariou
PAF libre

Pannel : Pascal Cohet - Odebi / Christine Tréguier - journaliste et coauteur du rapport annuel BBA-F / Jérôme Thorel - BBA-F et Privacy International / Jérémy Zimmerman - La Quadrature / Virginie Dubout - Cip-Idf / Immed Berriche - 9e Collectif des sans-papiers / Jean-Pierre Petit - Souriez.
Démos : Comment créer son hacklab par le Hacklab /tmp/lab / Truecrypt, Tor, PGP par Samizdat Vidéoconférences Freedom not Fear international / Forum web et Ftp public de la journée
Vidéoprojections & Cams : Présentation-débat par les collectifs et programme en continu Noir Production / Guide du Renard / Torapamavoa / Regarde à Vue / Souriez / Hacklab /tmp/lab / Téléplaisance / Humain-contre-Machine
Tables de presse : 9e Collectif / Cip-Idf / Humanrights21 / Radios libres en lutte / …

19h CONFERENCES / DEMOS / FORUM WEB
21h VIDEOPROJECTIONS / Dijing TRIP-HOP Meetsound
à “La Suite” 27 rue de la Glacière 75013 Paris métro Glacière
PAF libre

Pannel : Humanrights21 / Odebi / Souriez Vous Êtes Filmés / LDH
Démos : Tor/PGP
Vidéoprojections : Torapamavoa / Regarde à Vue / Souriez Vous Êtes Filmés / /tmp/lab /Humain-contre-Machine

Online :

STREAM@La Cip (Avec VLC)
http://giss.tv:8000/gisslog.ogg.m3u
STREAM Radio 1984
http://radio1984.de
http://stream.mikro.fm:8100/mikrofm.m3u

DEBAT EN LIGNE
En audio (second life voice) et en chat le 11 octobre à 21h 30 sur l’espace second life de Médias Critique :
http://slurl.com/secondlife/Ecologia%20Island/142/206/258/?title=Ecologia%20Island

INTERNET RELAY CHAT
irc ://irc.freenode.net:6667/#hr21
irc ://irc.freenode.net:6667/#radio1984
irc ://irc.freenode.net:6667/#akvorrat

FORUM WEB ET FTP
http://forum.freedom-not-fear.fr
http://ftp.freedom-not-fear.fr

INTER-COLLECTIF http://humanrights21.org
WIKI INTERNATIONAL
http://wiki.vorratsdatenspeicherung.de/Freedom_Not_Fear_2008

APPEL COMMUN

Une large coalition de collectifs et d’organisations appelle à rejoindre cette action contre la surveillance excessive des gouvernements et des multinationales.
Le 11 octobre 2008, dans de nombreux pays, des gens vont descendre dans la rue avec comme mot d’ordre « Freedom not fear 2008 ». Des actions pacifiques et créatives, du défilé à la teuf, auront lieu dans un grand nombre de capitales européennes.
La surveillance-mania se propage à grands pas. Les gouvernements et les multinationales enregistrent, surveillent et contrôlent nos faits et gestes de manière toujours plus systématique. Quoi que nous fassions, quoi que nous disions ou à qui nous téléphonions, où que nous allions, quels que soient nos amis, ou nos centres d’intérêts, ou les groupes auxquels nous appartenons, le gouvernement « big brother » et les entreprises « little brothers » en savent de plus en plus sur nous.
Les atteintes à la vie privée et à la confidentialité qui en résultent remettent en cause la liberté de religion, la liberté d’expression, mais aussi le secret professionnel des médecins, des services sociaux, des avocats et des journalistes.
L’agenda des multiples réformes du secteur de la sécurité révèle la convergence de la police, des agences de renseignement et du militaire, menaçant de faire disparaitre la séparation et l’équilibre des pouvoirs.
Utilisant des méthodes de surveillance de masse, la coopération sans frontières des militaires, des services de renseignement et des autorités policières mène tout droit à de nouvelles frontières et de nouveaux murs, construisant ainsi de véritables forteresses en Europe et sur d’autres continents, visant directement les réfugiés, les gens “différents” mais également les militants et activistes politiques, les pauvres et les déshérités, ou encore les supporters sportifs.
Se sentant constamment épiés et surveillés, les gens ne peuvent plus défendre librement leurs droits ni lutter pour une société plus juste. La surveillance massive devient une menace pour l’avenir de nos sociétés libres et démocratiques. Elle met également en danger le travail et l’engagement des associations civiles.
De plus, la surveillance, la méfiance et la peur transforment progressivement notre société en un troupeau de consommateurs qui n’auraient “rien à cacher” dans une vaine illusion de sécurité totale ? Ils devraient être prêts à abandonner leurs libertés. Nous ne voulons pas d’une telle société !
Nous pensons que le respect de la vie privée est une part essentielle de la dignité humaine. Une société libre et ouverte ne peut exister sans une communication et des espaces inconditionnellement privés.
Le traçage et le fichage électronique systématiques de toute la population sont loin de nous protéger du crime. Ils coûtent des milliards d’euros et portent atteinte à la vie privée de citoyens innocents.
Sous le règne de la peur, et d’une sur-activité aveugle, les mesures de sécurité ciblées et pérénisées s’avèrent inefficaces, alors que dans le même temps, on omet de résoudre les problèmes quotidiens de la population, tels que le chômage et la pauvreté.
Afin de protester contre la sécuritaro-mania et la surveillance excessive, nous descendrons dans les rues des grandes villes de nombreux pays le 11 octobre 2008. Nous vous appelons tous à vous joindre à cette protestation pacifique. Les politiciens doivent comprendre que nous sommes prêts à descendre dans la rue pour défendre nos libertés.

Nos demandes

1. Réduction de la surveillance

* Suppression de la conservation généralisée des logs de nos télécommunications (rétention de données).
* Abolir la collecte généralisée de nos données biométriques.
* Abolir la collecte généralisée de nos données génétiques.
* Supprimer la vidéosurveillance permanente et les techniques de détection automatique.
* Supprimer le financement pour le développement de nouvelles techniques de surveillance.
* Pas d’enregistrement généralisé de tous les voyageurs aériens (données PNR).
* Pas d’échange d’informations avec les États-Unis et autres États qui n’ont pas de protection efficace des données.
* Pas d’espionnage de nos ordinateurs, à distance ou non.
* Pas de surveillance et de filtrage des communications Internet (Paquet Télécoms UE).

2. Evaluation des moyens de surveillance existants

Nous appelons à un examen indépendant de tous les moyens de surveillance quant à leur efficacité et leurs effets secondaires préjudiciables.

3. Moratoire pour les nouveaux moyens de surveillance

Après l’armement des pays de ces dernières années, nous demandons le gel immédiat des nouvelles lois sécuritaires, qui restreignent les libertés civiles.

4. Garantie de la liberté d’expression, de dialogue et d’information sur l’Internet

* Interdire le déploiement de technologies de filtrage sur les infrastructures réseaux des FAI.
* Garantir que seul le juge indépendant et impartial puisse déclarer un contenu illicite et demander son retrait d’un site web.
* Créer un véritable droit de citation multimédia, aujourd’hui indispensable au débat public dans les démocraties.
* Garantir la protection des lieux communs d’information, de dialogue, et d’expression sur internet (sites participatifs, forums, blogs) aujourd’hui menacés par des lois inadaptées et qui poussent à l’auto-censure (”chilling effect”).