Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Signe de la pénurie... d’informations, on n’aura ce matin qu’un billet du monde.fr, résumant ce que tout le monde sait. Plus de mille personnes arrêtées et 4000 pompes à essence à sec. Infos datant de la veille en fait.

La crainte d’une paralysie de l’économie en France s’est renforcée, mardi, avec un durcissement de la contestation de la réforme des retraites dans des secteurs stratégiques. Au moins 4 000 stations d’essence sont à sec. Pour la dernière fois avant le vote du texte au Sénat, attendu en fin de semaine, de nombreux Français ont manifesté pour protester. Lors de cette sixième journée d’actions depuis la rentrée, le nombre des manifestants à travers le pays a atteint 1,1 million selon la police et 3,5 millions selon les syndicats, comparable au niveau record atteint le 12 octobre. Des affrontements ont opposé jeunes et forces de l’ordre en banlieue parisienne et à Lyon. Au total, 1 158 « casseurs » ont été interpellés en une semaine, selon le ministère de l’intérieur. Le leader du syndicat CFDT, François Chérèque, a lancé « un appel au calme », pendant que celui de la CGT, Bernard Thibault, a exhorté le gouvernement à « entendre l’ampleur de cette protestation ». Alors que six Français sur dix sont favorables à la poursuite du mouvement selon BVA, les centrales syndicales se dirigent vers une nouvelle journée de protestation, mais hésitent encore sur le calendrier.

[Source : Le Monde]