L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Traduction de la lettre de Sabina, envoyée du centre de
rétention d’Oissel et parvenue à l’école Coteau Jouvent de
Montbéliard, le 13 septembre 2007. Rappelons que les
Musanovic onté été expulsés pour Sarajevo, samedi dernier
à l’aube, dans un avion vide [voir QSP n°9], après avoir
vécu une semaine infernale [voir QSP n°7]. Rappelons également
que le droit d’asile n’aurait pas été du luxe pour ces
musulmans originaires de la République serbe de Bosnie,
réellement en danger chez eux – territoire de purification
ethnique –, et pas mieux accueillis en Bosnie musulmane où
“ils n’ont ni droit au logement ni droit au travail, par exemple”
ainsi que l’explique RESF.

« Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre aide et votre
soutien. Nous vous remercions de tout coeur pour votre soutien et
pour vos lettres. Saldina a été très heureuse de ces courriers et
nous avons tous pleuré de tristesse.

Ici, nous sommes comme en prison et nous ne savons pas pourquoi.
Nous ne savons pas pourquoi nous devons souffrir ainsi avec
les enfants.

Le pire, c’est Saldina qui demande sans arrêt quand nous rentrons
à la maison à Montbéliard. Elle s’était préparée pour l’école, avait
acheté un nouveau cartable. Elle a tout amené ici et demande sans
arrêt quand nous serons libres et quand elle pourra retourner à
l’école. C’est tellement difficile d’entendre un enfant dire cela.

Nous espérons, grâce à votre soutien et à celui d’autres personnes
être bientôt à la maison et ne plus souffrir ainsi avec nos enfants.
Nous n’avons fait de mal à personne, pourquoi nous fait-on souffrir
ici ?

Nous vous remercions encore une fois pour votre soutien, votre
générosité.

Meilleures salutations, particulièrement de la part de ma fille
Saldina à ses amis et à tous les enfants. »

Famille Musanovic