Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

On pourrait dire que c’est un « marronnier » de Paris s’eveille : tous les ans, en mars les pics de pollutions submergent la capitale et ses habitants. Tous les ans, on ne respire plus à Paris, avec des taux de pollution record.
AirParif nous averti nous sommes dans le rouge depuis mardi 17 mars, aux niveaux maximum sur les stations mesurant la pollution ambiante de l’agglomération compris entre :

80 µg/m³ et 100 µg/m³ pour l’Ozone (O3)
90 µg/m³ et 110 µg/m³ pour le Dioxyde d’Azote (NO2)
80 µg/m³ et 90 µg/m³ pour les Particules (PM10)

Ce n’est pas que la pollution ne peut pas être plus forte c’est que n ous ne mesurons pas au delà de cette limite qui est de 100 microgrammes par mètres cube.

Mais qu’est ce que la limite ?
On sait bien que les normes ne sont pas les même entre les pays, ou entre la France et l’Europe, ou qu’au fil des années, ces normes changent. Airparif stipule que l’air de Paris serait moins polluer qu’avant.

Une chose est sûre, on ne respire plus.
Les plus fragile crachent du sang, les yeux brûlent, certains ont la paupières qui pèlent. Et combien d’autres symptômes faudra-t-il énumérer pour que l’État mette en place un dispositif efficace ?

Cette pollution est maitrisable, puisqu’elle est d’origine humaine.
Une bonne nouvelle ?

La circulation alternée n’a toujours pas été mise en place, une moindre des choses en de telles circonstances. Cette année Cécile Duflot se fait entendre, elle n’est plus au gouvernement. Il est vrai que l’an dernier elle avait instauré la circulation alternée le 17 mars 2014, au bout de dix jours d’ épisode de pollution !
Une baisse de 6% des micros particules ( soit une baisse de 4 microgrammes par mètre cube de PM10) et de10% pour le dioxyde d’azote en journée sur le périphérique, a pu alors être relevé par Air Parif l’association qui surveille la pollution de l’air en Ile-de-France.

Aujourd’hui c’est Anne Hidalgo qui étouffe et demande à la préfecture de faire le nécessaire, une demande autorisée après trois jours de grande pollution.... mais qui ne sera toujours pas appliquée ce vendredi 20 mars 2015.


Voir en ligne : Air Parif

Lutte contre la pollution : pas de circulation alternée à Paris vendredi

19 mars 2015. Le Monde.

La préfecture de police de Paris n’instaurera pas la circulation alternée dans la capitale vendredi, malgré une demande de la Ville de Paris. Elle a cependant décidé d’abaisser la vitesse de 20 km/h sur les routes franciliennes, après plusieurs jours de forte pollution aux particules, a-t-elle annoncé dans un communiqué, jeudi soir.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait demandé dans la journée à l’Etat la mise en place de la circulation alternée pour la journée de vendredi 20 mars en raison de la pollution aux particules sévissant actuellement dans la capitale, comme le lui permet la réglementation en cas de persistance pendant plus de trois jours d’un épisode de pollution, alimentée par le trafic routier et les industries.

Anne Hidalgo avait également demandé le contournement de l’Ile-de-France par les poids lourds en transit. Les véhicules propres, notamment électriques et hybrides, transportant plus de trois personnes, seront autorisés à circuler. La maire de Paris a enfin saisi le Syndicat des transports d’Ile-de-France pour appliquer la gratuité des transports collectifs dans la région. Elle encourage sur Twitter les Franciliens à recourir au covoiturage.

La municipalité parisienne propose enfin une heure d’Autolib’ gratuite aux abonnés, une journée d’abonnement gratuite pour Vélib’, ainsi que le stationnement résidentiel gratuit.

Limiter activités physiques et déplacements

Le seuil d’alerte est atteint quand la concentration moyenne de particules PM 10 (diamètre inférieur à 10 microns) dépasse 80 microgrammes par mètre cube, ce qui est déjà arrivé à Paris deux fois depuis le début de l’année, le 1er janvier et le 12 février. Le « seuil d’information » se situe à 50 microgrammes par mètre cube. Femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées ou encore souffrant de pathologies respiratoires ou cardiaques sont invités à limiter activités physiques et déplacements. Ce seuil devrait être dépassé vendredi en Ile-de-France, selon les prévisions d’Airparif.

La circulation alternée avait déjà été mise en place le 17 mars 2014 à Paris, lors d’un précédent pic de pollution. La mesure avait eu un « impact visible », selon Airparif, qui avait constaté « une réelle diminution de l’exposition aux particules et une diminution encore plus forte de l’exposition au dioxyde d’azote ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/19/lutte-contre-la-pollution-paris-demande-la-circulation-alternee-vendredi_4597190_3244.html#0R8VB2a7uXlFzR7q.99