L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Des centaines de migrants candidats au droit d’asile, qui faisaient la
queue pour déposer un dossier ont déclenché une émeute dans le
centre-ville d’Athènes, incendiant des poubelles et s’en prenant à des
voitures.

Selon les manifestants, les troubles ont débuté quand un homme est tombé à
l’eau dans un canal après que les autorités annoncent à la foule qu’il
n’était plus possible de déposer de demande ce samedi. Seul un nombre
restreint de dossiers peuvent être déposés chaque semaine, déclenchant
systématiquement bousculades et foire d’empoigne.

L’homme, tombé dans le canal dans des circonstances non encore
déterminées, a été blessé et transféré à l’hôpital, selon la police. Une
enquête a été ouverte.

Des aspirants à l’asile, furieux, ont commencé à incendier des poubelles
et à les jeter à la rue. D’autres, bien moins nombreux, ont lancé des
pierres sur les voitures qui passaient par là.

Le mouvement de colère a duré environ une heure, et la police anti-émeutes
stationnée non loin du groupe n’est pas intervenue. Un camion de pompiers
a éteint les feux de poubelles.

En octobre, selon l’ONG Stop the War, un Pakistanais avait été
mortellement blessé en tombant dans ce même canal. Selon l’organisation de
défense des droits de l’homme, il cherchait à échapper à la police après
un affrontement entre immigrés cherchant à déposer une demande d’asile et
forces de l’ordre.

Les ONG dénoncent fréquemment la Grèce pour son traitement des immigrés
clandestins et les conditions de vie dans les centres de rétention.

Selon le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR), Athènes n’a
approuvé que 140 des 20.692 demandes d’asile déposées en 2007. Des
dizaines de milliers de clandestins arrivent chaque année en Grèce,
arrivant par la mer depuis la Turquie, ou bravant des champs de mines pour
entrer.

AP _____________