Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Linda, blessée au cours d’échauffourées de lundi à Chelles (Seine-et-Marne), gardera des séquelles. Ce mercredi, le diagnostic est tombé. La lycéenne, âgée de 16 ans, ne retrouvera pas l’usage de son œil gauche. Deux jours plus tôt, elle avait reçu lundi une pierre lancée par un manifestant devant le lycée Gaston-Bachelard.

Le certificat médical fait état d’une « perte fonctionnelle de l’œil gauche » et cette jeune fille « sera de nouveau opérée jeudi », d’après une source policière. Selon l’audition de trois témoins, « elle n’était pas là pour manifester mais était juste venue voir » ce qui se passait et, au moment où elle a reçu la pierre dans l’œil, « une personne s’est présentée à elle et s’est excusée ». La police n’a pas précisé s’il s’agit d’« un lycéen ou d’un casseur ».

« Linda, élève de 1re ES au lycée Jehan de Chelles, est allée rejoindre deux copines devant le lycée Bachelard lundi matin où des manifestants s’affrontaient avec la police », a raconté le frère aîné de la victime âgé de 35 ans. « Un manifestant a lancé une pierre voulant viser la police mais c’est en fait ma sœur qui l’a reçu dans l’œil », a-t-il ajouté. Selon lui, « elle a été rapidement transportée à l’hôpital de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) mais les médecins ne pouvant rien faire, elle a été hospitalisée à Paris au centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, dans le XIIe arrondissement, où elle a été opérée lundi en fin de journée ».

Pour l’instant, aucune plainte n’aurait été enregistrée, mais l’Assistance pour la sauvegarde de l’enfance, qui représente la jeune femme, placée en famille d’accueil selon la police, a l’intention de le faire.

Chelles : nouveaux incidents devant le lycée Bachelard

De nouveaux incidents ont éclaté ce matin à Chelles (Seine-et-Marne). Toujours devant le lycée Bachelard, en marge des lycéens, une cinquantaine d’individus ont jeté divers projectiles sur les policiers, blessant légèrement l’un d’eux. Ils ont également incendié et retourné plusieurs voitures, avant de se diriger vers le centre commercial Chelles 2, dont les accès avaient été bloqués au préalable.

Après avoir caillassé les portes, ils ont quitté les lieux vers midi.

D’autres débordements ont été constatés à ce matin à Combs, Meaux ou encore à Avon.

[Source : Le Parisien]