L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Dimanche soir encore, face aux protestations des détenus, Hortefeux aura encore envoyé les gardes mobiles matraquer les retenus, persistant à vouloir briser ce mouvement de protestation en brisant les os de ceux qui y participent. Politique non seulement ignoble, mais de plus inefficace... Plus la police tape, plus les retenus protestent. Et cela fait plus de deux mois que ça dure.

Après l’organisation d’une manifestation à l’intérieur du centre, 42
personnes ont pris matelas et couvertures pour occuper le terrain de
football.

À 20 heures, les policiers ont fermé les portes pour séparer les sans-papiers protestataires de ceux restés à l’intérieur.

À minuit, après un échauffement sommaire pour impressionner nos camarades, les gardes mobiles ont chargé les occupants du terrain de foot.

Quatre personnes ont dû être envoyées à l’hôpital dont Monsieur Reguieg Naserddime, en France depuis 28 ans qui a été reconduit au Mesnil-Amelot à 4 heures du matin alors qu’il a un clou déplacé dans le bras.

Pour connaître la réalité de la situation, les retenus demandent qu’on les appelle à l’intérieur des CRA, aux cabines téléphoniques dont les numéros sont :
Mesnil-Amelot 01 49 47 49 53 ou 01 49 47 02 40 ou 01 49 47 02 50 /
Vincennes 01 45 18 59 70 ou 01 45 18 02 50 ou 01 45 18 12 40.

Ils demandent aussi qu’on leur apporte des cartes téléphoniques, des cigarettes et du soutien.

[Source : SôS Soutien aux sans papiers]