L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Deux rendez-vous internationaux importants sont à noter dans les agendas militants :

Les 11, 12, 13 et 14 septembre, la ville espagnole de Rivas Vaciamadrid accueille le troisième Forum Social Mondial des Migrations. Des dizaines de délégation des cinq continents sont attendues.

Les 17 et 18 octobre 2008, Paris accueille le Sommet citoyen sur les migrations – « Des ponts pas des murs » (voir article sur ce site)


Voir en ligne : www.fsmm2008.org

  11, 12 et 13 septembre 2008

III FORO SOCIAL MUNDIAL DE LAS MIGRACIONES

3e FORUM SOCIAL MONDIAL DES MIGRATIONS

Rivas Vaciamadrid (banlieue de Madrid)

14 septembre, 12H00 : MARCHE D’ÉTAT CONTRE LA DIRECTIVE DE LA HONTE ET POUR LES DROITS DES IMMIGRANTS De LEGAZPI à ATOCHA (Nous nous souviendrons de notre collègue JUAN CARLOS PALOMINO, militant antifasciste assassiné par un militaire espagnol)

  Non à la régressive directive retour

Nous avons le droit d’avoir des droits

Migrer est un droit... Que tombent tous les murs

Contact et informations :REDI-MADRID
GUASTAVO 648645817
ESTEBAN 689042252
WILFREDO 638054239

Le Troisième Forum social des migrations a pour objectif de permettre aux organisations sociales et aux citoyens en général de débattre des solutions alternatives aux politiques d’immigration.

Le Forum Social Mondial des Migrations est organisé par un Comité International composé des plates-formes ou des réseaux suivants :

Afrique :

• Plate-forme migrants Maroc et le Comité de suivi de la Conférence Euro-africaine des ONG sur les migrations (Maroc)
• Réseau Africain Sur L’Étude des Migrations (RAEM) (Sénégal)
• Centre d’Études Pour l’Action Sociale (CEPAS) (Congo)
• Groupe Antiraciste d’accompagnement et de Défense des Etrangers et Migrants (GADEM) (Maroc)
• Fundación Sur

Amérique :

• Serviço Pastoral dos Migrantes (Brésil)
• Grito dos Excluidos (Brésil)
• Red migración y Desarrollo (Mexique)
• Alianzia Nacional de comuidades latinoamericanas y caribeñas (NALACC) (États-Unis)
• Plataforma Interamericana de Derechos Humanos Y Desarrollo (Colombie)
• Observatorio Control Interamericano de Derechos Humanos de los Migrantes (OCIM) (Chili)
• MIREDES International (Colombie)

Asie :

• Migrant Forum Asia (MFA) (Philippines)
• Social Communication Centre AJIAL (Organisation de Palestine, à Beyrouth)

Europw :

• Association International Scalabriniènne au Service des Migrants (AISSMI) (Belgique)
• Migreurop (France)
• CEAR (Espagne). Secretaría General del Comité Internacional del FSMM

Thématiques :

• AFESIP (Cambodge)
• Aler - Red con Voz

Le Comité international a été constitué tel qu’il l’est actuellement, durant la réunion qui s’est tenue en décembre 2006 à Ténériffe (îles Canaries)

  Forum des autorités locales du 10 Septembre

Le 10 septembre, veille du Forum social, se tiendra également à Rivas, le Forum des autorités locales où les représentants des municipalités de cinq continents réaffirmeront leur engagement aux droits de l’homme et à la citoyenneté des immigrants.

La mairie est l’administration publique la plus proche des citoyens, et représente souvent le premier endroit auquel ont recours les migrants à leur arrivée dans la ville où ils ont choisi de vivre. Conscients de cette responsabilité les maires, les conseillers et les professionnels des administrations locales partageront leurs expériences au Forum des autorités locales et discuteront des solutions de rechange sur les mécanismes pour assurer les droits de l’homme et la citoyenneté des immigrants.

"Le président de la Fédération espagnole des municipalités et provinces (FEMP) et maire de Getafe, Pedro Castro, inaugurera les journées d’études et de conférences le 10 septembre avec le maire de Rivas, José Masa.

Ce jour là trois tables rondes sont organisées :
- la première sur les droits de l’homme et la citoyenneté des migrants, à laquelle participeront les membres du Comité international du III Forum social mondial sur les migrations ;
- une autre sur les villes et les droits des migrants, à laquelle participeront Gérard Perreau-Bezouill, premier adjoint au maire de Nanterre (France) et représentant du Réseau FALP pour Metropolis solidaires, et Juan Manuel Luque, du Forum des autorités locales pour l’inclusion sociale et la démocratie participative ;
- et enfin, une sur les expériences des mairies du Réseau télématique multiculturel et de l’éducation, à laquelle participeront les représentants des villes de Granollers (Catalogne), Getafe (Madrid), Mislata (Valence), Villa de Ingenio (Canaries) et Rivas Vaciamadrid (Madrid).

Marque de l’intérêt généré par l’événement dans les sociétés d’origine également, la secrétaire nationale des migrants en provenance de l’Équateur, Lorena Escudero, Madame le maire de Bamako et la présidente de l’Association des maires du Mali, Konte Fatoumata Doumbia, assisteront au forum.

Le Forum des autorités locales vise à renforcer la collaboration que les municipalités mènent à bien par le biais de divers réseaux, comme le Forum des autorités locales pour l’inclusion sociale et la démocratie participative ; le Réseau FALP pour Métropolis solidaires ; le Réseau télématique multiculturel et de l’éducation du Réseau Étatique des villes éducatives, la Fédération espagnole des municipalités et provinces, et le Forum social mondial sur les migrations."

  Qu’est ce que le Forum Social Mondial des Migrations ?

Cet événement s’inscrit dans le cadre des Forums Sociaux Mondiaux, lesquels qui ont évolué depuis 2001 et présentent aujourd’hui une variété de format sous la coordination d’un Conseil international. Il s’agit des Forums Mondiaux, des Forums Régionaux et des Forums Thématiques.

Le Forum Social Mondial des Migrations est un espace de débat démocratique d’idées, de réflexion, de formulation de propositions, d’échange d’expériences et de coordination des mouvements sociaux, de réseaux, d’ONG et d’autres organisations de la société civile. Ils sont opposés à la mondialisation néolibérale, commandée par les grandes corporations et ceux qui servent leurs intérêts et aux conséquences de leur domination, notamment la restriction de l’octroi de la citoyenneté, des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels ; la libre circulation des capitaux qui n’est pas assortie de la liberté de circulation des personnes. Il s’agit d’un processus mondial qui cherche à construire un autre monde possible, d’une société planétaire orientée vers des relations fructueuses entre les êtres humains et de ceux-ci avec la terre, la consolidation d’une mondialisation de la solidarité qui reconnaîtrait les droits des personnes déplacées et leur intégration dans les pays d’arrivée dans le monde. Après la première réunion mondiale qui a eu lieu en 2005 à Porto Alegre (Brésil), le Forum a été pensé comme un processus global permanent dont le but serait de trouver des solutions à l’échelle internationale.

Le Forum Social Mondial des Migrations est également caractérisé par sa pluralité et sa diversité, a un caractère non confessionnel, non gouvernemental et non partisan. Il propose de faciliter l’articulation, de manière décentralisée et en réseau d’organisations et de mouvements qui travaillent de façon concrète, tant au niveau local qu’international, afin d’améliorer les conditions des personnes déplacées dans le monde, que ce soit des réfugiés, des immigrés, ou des apatrides.

  Axes Thématiques du IIIe Forum

AXES THÉMATIQUES DU III FSMM
1.- LA MONDIALISATION ET LES MIGRATIONS

* La mondialisation, la citoyenneté et l’intégration des peuples
* Le développement humain, intégral et durable et l’immigration
* Les travailleurs circulaires. Le marché du travail mondialisé
* L’environnement et les migrations
* La mondialisation politico- économique et son impact sur les migrations

2.- LES SOCIÉTÉS D’ORIGINE ET DES SOLUTIONS DE REMPLACEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT

* Politiques publiques de développement avec solutions de remplacement pour les organisations de migrants, les transferts de fonds et le financement
* L’inégalité sociale et marchandisation des migrations
* Les coûts sociaux et économiques de la migration
* L’impact et le droit de migrer, de ne pas migrer et le retour
* L’interventionnisme, les transnationaux, les macro projets et migrations

3. - LES FRONTIÈRES ET LES DROITS DE L‘HOMME

* La frontière dans le contexte de la mondialisation : la légitimité, l’État, la nation et les frontières, la liberté de circulation
* Les migrations transfrontalières, la sécurité et les droits de l’homme
* Pays de transition
* Le trafic et la traite de personnes
* Murs et externalisation des frontières

4.- LES SOCIÉTÉS D’ACCUEIL ET LA SITUATION DES MIGRANTS

* Les impacts sur la société d’arrivée : sociaux, culturels, économiques, religieux et sur le travail
* Les processus de coexistence, d’intégration et d’interculturalité et le rôle de l’immigré comme agent de changement
* Les politiques publiques et les droits civils, politiques, sociaux, culturels et économiques
* Les migrations et les médias
* Confinement, expulsion, criminalisation, le racisme et la xénophobie

5.- L’ASILE, LE REFUGE ET LE DÉPLACEMENT

* Les conflits armés, asile et déplacement interne
* Reconnaissance des autres causes de déplacement et de refuge
* Les politiques d’externalisation du droit d’asile
* Solution aux conflits et le droit à la paix. Droit au retour et à une indemnisation complète
* Alternatives de protection et de solidarité au-delà des États et des systèmes sociaux

  Comment arriver ?

Rivas est une ville de la banlieue de Madrid

Par la route : par la A-3, où il y a trois possibilités d’entrer dans la ville : kilomètres 13 (Rivas Ouest), 17 (Rivas Centre) y 19 (Casco Antiguo) ; et par la M-823, voie qui sort de la M-203 (Mejorada-Vicálvaro).

En Métro : avec la ligne 9 (Herrera Oria-Arganda del Rey), avec deux stations à Rivas, (Rivas Urbanizaciones y Rivas Vaciamadrid) et une troisième en construction qui sera inaugurée prochainement (Rivas Futura).

De plus, quatre lignes de bus sont connectées avec la place Conde Casal qui se trouve dans la communauté de Madrid.

Pour plus d’information voir le site du FSMM

  Nouvelles de l’organisation du troisième Forum Social Mondial des Migrations (FSMM) 2008

Texte en espagnol 28/07/2008

Ya hay más de mil participantes inscriptos para el III Foro Social Mundial de las Migraciones
A dos meses para la realización del evento, cada vez son más las organizaciones y militantes sociales de los cinco continentes que se apuntan para participar en el encuentro. Hasta el momento hay inscriptos procedentes de 71 países, y aunque como era previsible España es el país con más participantes no deja de sorprender gratamente la importante cantidad de personas de países africanos y americanos interesados en tomar parte del Foro.

El interés despertado por el III Foro Social Mundial de las Migraciones está quedando evidenciado a la hora de las inscripciones. Si era previsible que España fuera el país con más participantes inscriptos (320 hasta el momento), es de destacar el importante incremento de personas procedentes de África respecto a la edición anterior. Marruecos (80 inscriptos), Senegal (62), Mali (51), Mauritania (40), Togo (33), Camerún (25), Congo (23) y Argelia (18) tendrán una importante representación en el Foro. Desde América, los países que tendrán mayor presencia en el encuentro son Colombia (60), Ecuador (27), Estados Unidos (19), México (16), Perú (15) y Brasil (13).

Para garantizar la presencia de colectivos y militantes sociales de los cinco continentes, la organización del III Foro Social Mundial de las Migraciones creó un Fondo de Solidaridad. Con este Fondo, se otorgan becas a los militantes sociales de diferentes partes del mundo, que incluye los gastos de viaje, la manutención y el alojamiento solidario en viviendas de ciudadanos y ciudadanas de Rivas Vaciamadrid. Hasta el momento son 380 personas, en su gran mayoría provenientes de África y América, las que han solicitado la beca.

Pero los participantes en el Foro no serán meros asistentes, sino que intervendrán de manera intensa en las actividades programadas. Una muestra del interés por participar es que se recibieron 277 propuestas de seminarios, talleres, actos libres y actividades culturales autogestionadas a realizar durante el evento. Estas propuestas pasaron luego por el filtro del equipo de coordinación del Foro, que las ha agrupado en 70 actividades que cubrirán el amplio abanico de intereses y expectativas de las organizaciones participantes.

Compromiso solidario

Uno de los pilares sobre los que se asienta el éxito de la organización de este evento es el compromiso solidario del voluntariado, A poco menos de dos meses del comienzo del Foro, ya se han inscripto como voluntarias 285 personas (40 de ellas como intérpretes simultáneos), lo que está cerca de igualar la cifra de personas que participaron del voluntariado en el Foro del 2006.

El compromiso de la ciudadanía de Rivas Vaciamadrid, ciudad que acoge por segunda vez un encuentro de esta magnitud, se hace visible con su participación en el voluntariado pero especialmente en los alojamientos solidarios. Hasta el momento ya son más de cien las familias de Rivas que se han apuntado a los alojamientos solidarios, a través de los cuales recibirán en sus hogares a visitantes de otras partes del mundo con los cuales vivirán una intensa experiencia de intercambio cultural.


[Source : FSMM ]