L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Après plus de deux semaines de luttes et de grèves de la faim, les sans-papiers du Mesnil-Amelot appellaient « l’ensemble des soutiens » à se rendre « tous les jours à 15 heures », « devant tous les centres de rétention administrative de France et d’Europe », afin d’exiger leur fermeture immédiate et l’arrêt de toutes les expulsions.

Ce mercredi 2 janvier, Nous, Sans-papiers du Mesnil-Amelot, nous poursuivons la grève de la faim. Nous nous sommes fait arrêter pour certains lors de démarches au commissariat, pour d’autres lors de démarches administratives, pour beaucoup lors de rafles anti-immigrés. Nous refusons d’être traités comme des sous-hommes et appelons l’ensemble des gens qui pensent encore que nous sommes des êtres humains à dire “Stop” à cette politique raciste.
Les évènements de ces derniers jours montrent que l’état de droit s’arrête aux portes des centres de rétention. Les violences policières et les restrictions dans l’accès aux soins sont notre lot quotidien dans l’attente de notre expulsion. Les droits élémentaires de l’homme nous sont déniés : liberté d’expression, de communication, de réunion et d’association. Lors de ses voeux, le président de la République a étalé son habituelle compassion en oubliant comme d’habitude les sans-papiers qui ne demandent qu’une chose : pouvoir travailler paisiblement en ayant les mêmes droits que les autres habitants de ce pays.
Nous, sans-papiers du Mesnil-Amelot appelons dès aujourd’hui à occuper les abords de tous les CRA en France et en Europe. Pour ce, nous demandons à l’ensemble de nos soutiens de se rendre tous les jours à 15 heures devant tous les centres de rétention administrative de France et d’Europe afin d’exiger la fermeture immédiate de tous les centres de rétention en France et en Europe et l’arrêt immédiat de toutes les expulsions.
Pour connaître la réalité de notre situation, appelez-nous à l’intéreur des CRA aux cabines téléphoniques dont les numéros sont : Mesnil-Amelot 01 49 47 49 53 ou 01 49 47 02 40 ou 01 49 47 02 50 / Vincennes 01 45 18 59 70 ou 01 45 18 02 50 ou 01 45 18 12 40. À vous de rentrer en contact avec tous les autres centres. Apportez-nous des cartes téléphoniques, des cigarettes et du soutien.