Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Mesdames et Messieurs les parlementaires

Refusez le budget militaire 2013.

Vous êtes appelés à voter le projet de loi de finance 2013, qui prévoit un budget de la Défense de 39 430 000 000 € pensions comprises ; soit près de 2% du PIB, un taux encore supérieur à la moyenne Européenne de 1,6%. Les Etats dont le budget de la défense est supérieur à cette moyenne creusent leur dette, à l’image de la Grèce dont le budget est sanctuarisé malgré ses difficultés. Ce choix budgétaire, morbide pour une économie moderne dans un monde globalisé, doit-il demeurer celui de la France ?

• D’après un sondage de l’IFOP datant d’avril 2012 : 73% de nos concitoyens sont favorables à la réduction des dépenses militaires et 81% réclament l’élimination contrôlée des armes atomiques.

• Comment justifier, dans le contexte actuel, que ce budget continue de s’inscrire dans les engagements de la onzième loi de programmation militaire. Ainsi, en engageant 185.9 Md€ d’euros pour les années 2009-2014 -dont 101.9 Md€ consacrés aux équipements- ces prévisions de dépenses militaires alourdissent encore la dette publique. En 2013, la priorité en faveur des équipements est maintenue, 16 Md€ soit 51%, hors pensions.

• De plus, ce budget ne comprend pas la totalité des opérations extérieures qui ont, encore une fois, largement dépassé les prévisions en 2012 et qui sont désormais financées en grande partie par la solidarité nationale.

• Alors que 146 pays travaillent à un processus d’élimination de l’arme nucléaire au travers d’une nouvelle convention, que signifie de consacrer 21% des crédits d’équipement à la menace atomique, contrevenant ainsi aux engagements du TNP ?

• Il est inacceptable que la diminution du budget de la défense ne se manifeste que par la suppression de 7234 emplois issue de la fermeture d’hôpitaux militaires, qui aura des conséquences dramatiques dans l’accès aux soins de santé. Dépenser plus pour les armes et moins pour les besoins vitaux des femmes et des hommes n’apporte ni la paix, ni la sécurité.

Mesdames et Messieurs les parlementaires, nous vous demandons de ne pas voter en l’état le projet de budget de la Défense 2013. A l’heure où le gouvernement mobilise 20 Md€ pour tenir ses engagements budgétaires et où d’autres efforts sont envisagés, 8 Md€ sont disponibles en coupant de moitié le budget de modernisation des équipements, notamment le programme M51. La solution politique à la crise est l’investissement dans les besoins sociaux (en particulier la transition écologique, l’école, la santé, la jeunesse, la retraite...), ainsi que le développement de l’action publique au service de la cohésion sociale et de la promotion du « Programme d’action pour une culture de la Paix et de la non-violence » définie par l’UNESCO et adopté par l’ONU

Refusez le budget militaire 2013

mardi 23 octobre 2012

Signez la Cyber-Lettre adressée aux parlementaires

Refusez le budget militaire 2013

Signez la cyber-pétition en ligne

La crise de la dette est là et pourtant, les députés sont appelés à voter le 7 novembre un budget de la Défense de plus de 39 Milliards d’euros. Ce choix budgétaire, morbide pour une économie moderne dans un monde globalisé, doit-il demeurer celui de la France ?

Ce budget est la conséquence de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’Otan et du vote de la Loi de programmation militaire 2010-2013 qui engloutira ces prochaines années 186 milliards d’euros au bénéfice de la Défense, dont 102 milliards seront consacrés à l’équipement des forces.
Ces sommes colossales devraient servir à éradiquer la faim dans le monde, assurer un accès à l’eau potable à tous, garantir une éducation primaire pour tous partout sur la planète. Ces objectifs sont sous-financés et pourtant ils correspondent à des engagements de la communauté internationale regroupés dans le « Programme d’action pour une culture de la paix et de la non-violence ».

Le Mouvement de la Paix vous invite à vous mobiliser pour refuser ce budget intolérable et exiger des investissements dans les besoins sociaux, qui sont les seuls à permettre de résoudre la crise.

Pour cela :

Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom aux parlementaires, députés et sénateurs, de votre département - cela ne prend que quelques instants ;
Faites signer cette pétition autour de vous (en téléchargeant la pétition en un fichier pdf) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen ;

Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité ;

Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

[Source : www.mvtpaix.org]