L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Samedi : Manifestation à Barbés et dans les rues du 18e arrondissement, occupation de l’église St-Paul de Montmartre. Dimanche : conférence de presse. Et cette semaine : rendez-vous pris au ministère de la honte. Le 9e collectif de sans-papiers poursuit sa campagne pour l’arrêt des rafles, la fermeture des centres de rétention et la régularisation de tous les sans-papiers.

Samedi 14 mars, après une manifestation au départ de Barbès et dans les rues du 18e arrondissement à l’appel du 9e Collectif et avec le soutien des étudiants en lutte contre le climat de peur qui règne dans ce quartier – rafles, contrôles au faciès, pression de la présence constante de la police dont les conséquences sont dramatiques pour la vie des sans-papiers : familles brisées, expulsions, mort de sans-papiers –, nous avons trouvé refuge à l’église St Paul de Montmartre.

Arrivés à 16h, les sans-papiers ont demandé à être accueillis et soutenus dans leurs revendications : l’arrêt des rafles, la fermeture des centres de rétention, et la régularisation de tous les sans-papiers. Le pasteur a été favorable à nos revendications, et a donné suite en contactant la préfecture pour transmettre ces revendications. Le Collectif a par la suite obtenu un fax indiquant un rendez-vous ferme dans le courant de la semaine prochaine.

L’église St Paul-de-Montmartre continuera d’accueillir les sans-papiers pour appuyer leurs revendications.

Le Collectif a tenu une conférence de presse dimanche à 16h, pour continuer à interpeller la préfecture, le ministère de l’immigration et de l’identité nationale et son nouveau ministre Eric Besson et informer sur le contexte actuel et la situation des sans-papiers.

[Source : 9e collectif]