L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les employés sans-papiers ainsi que des travailleurs syndiqués à Sud qui occupaient le siège de la multinationale de nettoyage (et autres), ISS, rue Ordener, jeudi 27, ont mis fin à leur occupation suite à un accord passé avec la direction :

La direction a accepté de signer un protocole d’accord, avec les représentants de Sud, en vertu duquel elle « s’engage à ouvrir le 8 octobre 2008 à 11h des discussions avec les organisations syndicales (…) au sujet de la problématique des salariés titulaires de faux papiers ». De plus, la direction garantit qu’« aucun salarié présent lors de l’occupation du siège d’ISS ne sera licencié pour ce motif ».

Les employés sans-papiers ainsi que des travailleurs syndiqués à Sud travaillant dans le nettoyage ont obtenu satisfaction :

Après avoir passé toute la journée dans le hall d’entrée de ISS...

Après avoir refusé de sortir de l’enceinte de l’entreprise pour commencer des négociations (demande du DRH)...

Après s’être vu refuser une négociation avec uniquement le syndicat Sud... (La direction demandait d’avoir tous les représentants syndicaux à table, à l’exception de la CNT qui soutenait l’initiative de Sud.)

Après avoir essuyé une intervention musclée d’une partie des employés de la boîte qui travaillent dans la « sécurité » et qui ont été appelés en renfort... (Ceinturage d’occupants se trouvant derrière le guichet d’accueil et bousculade jusqu’à les faire passer tous entre les portes vitrées et les portes d’entrée...)

Après avoir été reçus encore une fois…

La direction représentée par Daniel Rabatel (DRH) a signé un accord avec les représentants de Sud stipulant qu’elle « s’engage à ouvrir le 8 octobre 2008 à 11h des discussions avec les organisations syndicales (…) au sujet de la problématique des salariés titulaires de faux papiers »., et précisant qu’aucune personne ne serait licenciée licencier pour motif d’occupation.

Ainsi, Sud demande à ce que personne ne « bouge » jusqu’au 8 octobre, date du rendez-vous pour discuter des dossiers déposés.

Pour en savoir plus et soutenir les sans-papiers en lutte, rendez-vous le 8 octobre à 11 heures, 65, rue Ordener, Paris 18e.

[Source : QSP]