L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Depuis dix jours, une grève de la faim a été engagée par une vingtaine de retenus du petit centre de rétention de Palaiseau (où sont enfermés 25 sans-papiers). Un de ces grèvistes – en France depuis 20 ans ! –, Sissoko Modubo est aujourd’hui menacé d’être expulsé de force, après avoir perdu 9 kilos.

Mardi trois grévistes de la faim avaient déjà été expulsés, trois autres transférés on ne sait où. Aujourd’hui à 16h40 à Roissy, l’un des grévistes devait être expulsé sur le vol Air-France Paris-Bamako, accusé notamment d’incitation à la révolte. Dans le même temps un autre retenu de Palaiseau devrait être expulsé vers la Chine...

Les « retenus » de Palaiseau appellent au soutien le plus large. Ils invitent à occuper les abords du centre, et à prendre contact avec eux, par les cabines téléphoniques et un numéro de portable qu’ils communiquent.

Ce vendredi 20 février, Nous, « retenus » de la prison pour étrangers de Palaiseau, nous poursuivons depuis 10 jours la grève de la faim , et sommes
tous déterminés dans notre lutte.

Aujourd’hui Sissoko Modubo travaillant en France depuis 20 ans, a perdu 9 kg.

Il a été sorti du centre pour etre expulsé de force pour Bamako.

Nous nous sommes fait arrêter sur convocation en préfectures ou lors de rafles ou comme pour Sissoko par des flics a l’entrée de son foyer.

Nous refusons d’être traités de façon indigne, et nous appelons à nous opposer à cette politique du profit et de la xénophobie.

À Palaiseau, les humiliation policières et les restrictions dans l’accès aux soins sont notre lot quotidien dans l’attente de notre expulsion, alors que la majorité d’entre nous sont présents depuis plus de 10 ans.

Nous ne pouvons pas prendre ni nos affaires ni notre argent ni dire adieu a notre famille et nos amis dont nous sommes arrachés.

La plupart d’entre nous avaient des cartes de séjour mais les autorités nous les ont reprises.

Nous, « retenus » de Palaiseau appelons dès aujourd’hui à occuper les abords du CRA de Palaiseau (13 rue Emile Zola, 91120 Palaiseau) pour soutenir nos
luttes.

Ne nous laissez pas isolés et dans le silence.

Nous demandons que ces prisons pour étrangers soient fermées.

Pour connaître la réalité de notre situation, appelez-nous à l’intérieur, afin que chacun entende ce signifie vivre et travailler chez vous pour certains pendant 20 ans, puis jeté sans rien dans un avion,

aux cabines téléphoniques : 01 60 14 74 59 ou 01 60 14 99 77.

Apportez-nous pour ceux qui le peuvent des cartes téléphoniques, des cigarettes et tout votre soutien , nous ne voulons pas que notre grève de la faim soit étouffée dans le silence et les expulsions.

Les « retenus »de Palaiseau

Contact : 06 18 95 57 66.

[Source : SOS soutien aux sans papiers]