Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

• 14 octobre

Lille : incidents autour des manifestations lycéennes

La Voix du Nord, jeudi 14.10.2010

Plusieurs incidents se sont produits ce matin à Lille, à la suite de manifestations de lycéens.

Le boulevard d’Alsace était fermé du côté du lycée Baggio. Une voiture a été retournée et une autre a été incendiée devant le stade Jean Bouin. Des poubelles ont été renversées.

D’autres incidents se sont produits au lycée Francisco Ferrer, à Fives. Un jeune a été interpellé, après que des conteneurs de poubelles ont été incendiés.

Une barricade a été dressée rue Leleu, devant le lycée Fénelon à Lille. Une autre voiture a été retournée.

Plusieurs centaines de lycéens défilaient entre la rue Gambetta et le boulevard Montebello.

À 11h30, les lycéens se sont rassemblés Place de la République, où ils se sont retrouvés face-à-face avec les forces de l’ordre.

D’importantes forces de police sont sur place.

• 15 octobre

À Lille : nouveaux incidents devant le lycée Baggio et geste solidaire à Montebello

Nordeclair.fr vendredi 15 octobre 2010

Comme hier, plusieurs dizaines de jeunes et les forces de l’ordre se sont fait front, ce matin, devant le lycée professionnel Baggio. Plusieurs voitures ont été endommagées et l’une d’entre elles a été retournée, peu avant 10h.

En fin de matinée, un total de 31 interpellations avaient eu lieu dans le département du Nord.

Une initiative de lycéens lillois de Montebello se distingue de ce triste bilan. Parmi la centaines d’élèves bloquant l’entrée du lycée, quelques uns ont improvisé une récolte de fonds pour lutter contre les violences dans le mouvement lycéen. « Nous voulons payer la franchise d’un motard qui a subi des dégâts matériels et humains, hier devant le lycée », explique Rémi, élève de terminale.

• 18 octobre

Manifestations de lycéens : 50 interpellations à Lille

Leparisien.fr, 18.10.2010

La police a procédé à 50 interpellations pour des contrôles d’identité en marge de manifestations de lycéens contre la réforme des retraites qui ont dégénéré en violences lundi matin à Lille, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Alors que 200 jeunes manifestaient à proximité du lycée Baggio de Lille, certains ont brûlé des voitures, dégradé du mobilier urbain et jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, selon la préfecture.

À Roubaix, six interpellations ont également eu lieu pour des dégradations de mobilier urbain et des jets de projectiles, en marge de manifestations de lycéens.

Échauffourées le matin, « balade » l’après-midi

Nordeclair.fr, mardi 19 octobre 2010

C’est en réponse aux « violences policières » qu’ils auraient subies le matin même devant le lycée Baggio que 250 jeunes environ ont baladé les policiers tout l’après-midi de la gare Lille-Flandres au rectorat en passant par la rue de Béthune.

Pour eux, il s’agissait « juste », hier matin, de se rassembler devant le lycée Baggio, de chanter quelques slogans contre la réforme des retraites et d’organiser le blocus. Le résultat est plus triste que l’intention : voiture brûlée, poubelles incendiées et des CRS qui chargent. « On a eu tellement peur, ils ont lâché leurs chiens, alors on a couru de Porte de Douai jusqu’à Porte de Valenciennes », raconte Sarah, une lycéenne qui était venue « voir le spectacle ».La réplique ne se fera pas attendre : on se « facebooke », on se « textote », rendez-vous est fixé à 14 h 30 place de la République.

Certains y vont « en réaction aux violences abusives de ce matin », d’autres « pour protester contre la réforme ». Bref, on ne sait plus trop bien qui est là ni pour quoi. Le cortège - 250 jeunes, pas forcément lycéens - traverse la rue de Béthune. On crie, on s’excite, on jubile quand il s’agit de clamer fort « Sarko, t’es foutu, la jeunesse est dans la rue ». Les policiers tentent tant bien que mal de suivre la balade improvisée. De la gare Lille-Flandres à Lille-Europe, puis de la gare Lille-Europe à Lille-Flandres. Quelqu’un crie « On va au rectorat ! » alors qu’un autre
suggérait quelques minutes plus tôt de s’engouffrer dans Euralille.

Devant le rectorat, c’est un face-à-face nerveux avec les CRS : une bouteille brisée, une interpellation, puis le mouvement repart. Halte au soleil devant l’Opéra, photos souvenirs avant de retourner place de la République. Il est 16 h, une poubelle brûle, les jeunes ont du mal à partir.

Les CRS chargent une dernière fois pour les disperser définitivement.

• 21 octobre

Lille : face à face entre policiers et lycéens à Baggio

nordeclair.fr, jeudi 21 octobre 2010

Ce matin encore, une nouvelle fois, des incidents sont survenus devant le lycée Baggio, à Lille. Lycéens et policiers se font face et le boulevard est interdit à la circulation.

Dès le début de matinée, les affrontements ont repris entre jeunes et forces de l’ordre devant le lycée Baggio.

Des incidents sont à déplorer, notamment un début d’incendie d’une porte de service de l’établissement.

À 9h45, la circulation était coupée complètement sur le boulevard tandis que jeunes et polciers se faisaient face.

Un jeune a été interpelé.

Lille - Porte de Douai : de nouveau des incidents aux abords du lycée, circulation perturbée

La Voix du Nord, jeudi 21.10.2010

Les lycéens du lycée Baggio sont à nouveau dans la rue, et des incidents boulevard d’Alsace et aux abords du lycée ont déjà entraîné la fermeture de la rue à la circulation et la déviation des bus. La station de métro Porte de Douai a été fermée puis rouverte vers 9h30.

Vers 10h, la circulation des bus a repris.

Mais les policiers bloquent toujours la circulation des voitures sur les boulevards d’Alsace et de Belfort, ce qui occasionnent des gros bouchons porte de Valenciennes.

La situation devrait se débloquer bientôt puisque la centaine de jeunes présents sur place pour manifester est maintenant calme. L’un d’entre eux a été interpellé.
Le métro fonctionne normalement.

[Source : résistons ensemble]