Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

C’est maintenant par la peur et la violence que le gouvernement veut convaincre, et le Préfet d’Indre-et-Loire teste cette logique à Chinon !

6 jeunes ont reçu des soins à l’Hôpital de Chinon suite à l’utilisation de gaz lacrymogène.

L’ensemble du mouvement progressiste ne peut que s’indigner devant les méthodes inacceptables employées ce matin au Lycée Rabelais de Chinon à l’encontre d’une jeunesse soucieuse de son avenir.

La responsabilité du Président de la République et du gouvernement est clairement engagée. La radicalisation est de leur côté depuis le début de ce conflit.

La CGT réaffirme sa volonté d’aboutir, par la mobilisation, à l’ouverture de négociations pour une autre réforme des retraites avec un contenu totalement différent de celui que le gouvernement veut nous imposer par la force.

Nous ne nous laisserons par intimider et cela ne peut que renforcer notre détermination dans la réussite de la journée du 19 octobre et les jours à venir.

Saint-Avertin, le 18 octobre 2010