L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

À partir du 2 juin 2009, La Cimade ne sera plus présente dans le centre de rétention de Palaiseau. Sa présence dans les centres de rétention, son action d’accompagnement juridique des personnes retenues, sa prise de parole publique indépendante, ses analyses et ses rapports nationaux d’observation gênent les autorités de l’État. Sa mission pour la défense des étrangers enfermés freine la machine à expulsion et gêne le gouvernement et ses objectifs de quotas d’éloignement.

C’est pourquoi le ministère de l’Immigration a décidé d’éclater une mission associative nationale en huit lots partagés dorénavant par six associations. Ce morcellement géographique supprime toute réelle possibilité de vision nationale de la société civile dans ces lieux d’enfermement. Plus grave, la mission a été redéfinie et réduit l’aide à l’exercice effectif des droits des étrangers à une simple mission d’information. Mais les droits de l’Homme ne sont pas à vendre ! Il est ici question de libertés fondamentales, nous nous opposons à cette logique marchande et à la mise en concurrence des associations. Un tel dispositif n’est pas compatible avec le respect des droits des personnes retenues et une parole citoyenne indépendante et cohérente.

En 1939, La Cimade a été créée pour agir en solidarité auprès des populations déplacées et enfermées dans les camps d’internement. En 1984, elle entre dans les centres de rétention. Après 25 ans de solidarité active et de soutien juridique apporté aux étrangers enfermés dans tous les centres de rétention de France, La Cimade reste fidèle à ses valeurs et à ses engagements. Ainsi, elle entend bien continuer à aider tous les étrangers pour assurer l’exercice effectif de leurs droits.

Associations, syndicats, avocats, citoyens, à l’intérieur ou en dehors des centres de rétention, nous continuerons avec la même détermination à aider les étrangers pour la défense de leurs droits et de leur dignité. Dans les permanences, dans les tribunaux, dans les préfectures, dans la rue, dans les aéroports, nous poursuivrons nos actions auprès des étrangers et de leurs familles.

Nous réaffirmons aux étrangers enfermés que nous ne les abandonnons pas. Nous vous appelons à vous rassembler avec nous le mardi 2 juin à partir de 17h30 à la gare RER de Palaiseau pour une marche vers le centre de rétention de Palaiseau pour une manifestation solidaire afin de réaffirmer aux étrangers enfermés notre soutien et notre vigilance, ainsi que notre attachement à l’indépendance et à la liberté de parole des associations.

Source : liste RESF91, reçu le 19 mai 15h