L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les CRS n°51 ont brûlé des abris sommaires. Selon les informateurs, il
s’agirait du bois des Garennes qui est une partie boisée de la jungle,
appartenant à la mairie de Calais.
Toujours selon les réfugiés, ce
fait se serait produit la semaine dernière, alors que le froid avait
provoqué la réouverture du local pour la nuit.

Il y a deux
jours, des Érythréens ont été interpellés dans une rue proche de la
gare et ont été laissés en pleine nature par les policiers. Ils ont mis
deux heures pour revenir au centre-ville. Le réfugié a dit que sur le chemin il pensait qu’il allait mourir de froid.

Ce soir,
près du bois des Garennes, un Irakien a été arrêté sur la route. Nous
questionnant sur la photo prise, les policiers nous ont assurées que le
jeune homme serait au chaud à la PAF. J’ai fait remarquer qu’une fois
libéré dans la nuit, il n’y aurait aucun bus pour le ramener. (Ce qui a débouché sur
un contrôle d’identité)

Il serait bon de vérifier de temps en
temps que des corps inertes ne traînent pas entre la PAF et le
centre-ville, avant dissimulation...

[Source : zpajol]


Le
collectif C’SUR appelle à la composition du premier cercle de silence calaisien
le lundi 12 janvier,
place de la Mairie, à
18h.

Entre 700 et 900 migrants,
hommes, femmes et enfants vivent dans nos rues, dans la peur, la misère, la
saleté, le désarroi, la persécution policière.....

Pour eux, et pour nous tous,
il est indispensable de protester contre cette
situation.

Nous en appelons à la
conscience de chacun.
Soyez nombreux à nous
rejoindre.

Notre Pays doit redevenir le
pays des droits de l’Homme.

Merci de diffuser ce message le
plus largement possible

Qu’est
ce que le cercle de silence ?
Le cercle de silence est l’action
d’un collectif de citoyens de tous horizons, qui refusent, qu’en leur nom, la
République :

- arrête, expulse, enferme, persécute des hommes et des femmes ;

- refuse sa protection aux demandeurs d’asile exposés à de graves dangers en cas
de retour dans leur pays d’origine,

- organise
une chasse aux étrangers qui inflige des traumatismes profonds à ceux qui en
sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement.

Les
atteintes à la dignité de quelques uns blessent tous les hommes dans leur
humanité.

Nous
voulons que la France redevienne un pays d’accueil sans cesse enrichi et
transformé par des êtres humains venus du monde entier.

[Source : zpajol]