L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Quelque 300 personnes ont manifesté, samedi après-midi, dans les rues de Bruxelles pour soutenir les sans-papiers.

Les manifestants réclament la fin des expulsions, la fermeture des centres fermés et la régularisation de tous les sans-papiers. Ils disent ne pouvoir accepter que les négociateurs du futur gouvernement proposent une immigration économique et que les sans-papiers soient abandonnés à leur sort.

Les manifestants se sont rassemblés à la Bourse et se sont rendus en cortège au Petit Château via la rue Dansaert.

La manifestation s’est déroulée en silence, par respect, ont indiqué les organisateurs, pour les 150 candidats réfugiés qui mènent une grève de la faim depuis 47 jours dans un bâtiment de la Communauté française situé rue Royale, à Bruxelles.

Pour Oscar Flores, porte-parole de l’Udep (Union pour la Défense des Sans-Papiers), il est scandaleux que les autorités belges laissent des gens mourir à petit feu. Il a lancé un appel aux partis politiques qui préparent la mise sur pied du prochain gouvernement pour que la régularisation des sans-papiers soit sur la table des négociations.

Le porte-parole des sans-papiers a encore dénoncé le fait que l’on envisage de faire venir des travailleurs de l’étranger pour les besoins du marché de l’emploi belge alors que des étrangers qui vivent en Belgique ne peuvent travailler sous prétexte qu’ils sont dans l’illégalité.

___

Les grévistes de la faim de la rue Royale en sont à leur 47e jour, quelques 300 personnes ont manifesté ce samedi après-midi à Bruxelles dans le but, une fois encore, d’attirer l’attention sur la situation des sans-papiers.


[Source : RTL Info / Belga]