Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

À Brest, Lorient et Vannes, les manifestations contre la réforme des retraites ont tourné à l’affrontement avec la police. Au moins sept manifestants ont été blessés. Les voies express et plusieurs gares SNCF ont été bloquées à travers la région.

Plusieurs manifestations organisées mardi en Bretagne ont donné lieu à des heurts avec les forces de l’ordre. Les affrontements ont opposé à chaque fois des policiers à des groupes de manifestants plus radicaux désireux de bloquer des voies de circulation ou un lieu stratégique.

Du côté de Lorient (56), les violences au port de Kergroise, près du dépôt pétrolier, ont fait au moins trois blessés parmi les manifestants. Ces derniers, qui étaient environ 300, ont essuyé des tirs de grenades lacrymogènes. Les policiers cherchaient à les disperser. Les personnes blessées auraient ete touchées par les grenades lacrymogènes retombant au sol. Un homme de 77 ans a été pris d’un malaise au cours de cet affrontement. Une deuxième confrontation a eu lieu au rond-point de la base des sous-marins.

Des blessés, il y en a eu aussi à Brest (29). À l’issue de la manifestation qui a réuni 17.000 participants, un groupe d’environ 200 personnes a pacifiquement pris possession de la gare SNCF et a bloqué les rails. La police a chargé les manifestants vers 13 h 30 pour dégager la voie ferrée. Cinq d’entre eux ont été blessés, dont quatre transportés à l’hôpital.A Vannes (56), c’est un groupe de plusieurs centaines de manifestants qui a donné du fil à retordre aux forces de l’ordre. Après un sit-in à l’entrée de la ville et un premier face-à-face tendu avec les CRS, la police a tiré des grenades lacrymogènes et fait usage de matraques à hauteur du rond-point Pompidou. Après quoi, le groupe le plus radical a marché vers le centre commercial Carrefour et a bloqué la RN 165 dans les deux sens. Les CRS ont dû charger une nouvelle fois les manifestants pour les déloger de la voie express. On a alors assisté à des échanges de grenades lacrymogènes et de jets de pierre. Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le centre-ville.

[Source : letelegramme.com]