L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

La répression s’est une nouvelle fois abattu contre ceux
qui essayent de dénoncer la politique xénophobe, arbitraire
et meurtrière du gouvernement Sarkozy.

Cette fois-ci se sont vingt quatre personnes qui ont été
interpellés et mise en garde à vue à l’hôtel de police de
Rennes. Ces vingt quatre personnes s’étaient donnés rendez
vous le 26 juin devant le CRA de Saint Jacques pour
exprimer leur colère face à ces centres de la honte. L’ultra
majorité des personnes mises en garde à vue ne sont pas
des militants organisés hormis une camarade de SUDétudiant
.

Les personnes arrêtés n’avaient pas l’intention de prendre
le CRA d’assaut mais simplement de manifester à ses
abords pour que les personnes sans papiers enfermés puissent
les entendre. Leur garde à vue a commencé vers 17h.
Comme la plupart refuse de donner leur ADN, cela pourrait
conduire à des procès en chaîne. De plus nous ne
savons pas encore les chefs d’inculpations.

[Source : zpajol]