L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

A l’instant, lundi 21 novembre 2011 16h30, nous recevons une nouvelle par téléphone : un rassemblement se déroulait place Saint-Michel, afin de faire pression sur la préfecture pour qu’elle étudie les dossiers des sans-papiers. Cette manifestation semble soutenue par la CGT. C’est alors que, deux sans-papiers se sont fait arrêtés métro Saint-Michel. Mais la présence de nombreux militants de la CGT ainsi qu’une élue du Front de gauche, Danielle Simonnet auront intimidé la police qui vient de relâcher les deux interpellés.

Solidarité !

Rassemblement de travailleurs sans papiers

[Rendez-vous publié sur Démosphère]

L’Union Départementale CGT de Paris est reçue le 21 novembre 2011 par le Préfet de Police

Ils étaient 6800 travailleurs en grève à partir du 12 octobre 2009. Ils ont exigé les droits qui sont dus à tous les travailleurs.

L’UD CGT de Paris a défendu 1480 demandes de régularisation à la Préfecture de police ; 620 de ces salariés sont régularisés ou en voie de l’être.

L’UD CGT de Paris s’est battue et a obtenu qu’aucun de ces travailleurs qui ont fait grève ne soit inquiété. Il n’y a donc aucune OQTF (obligation de quitter le territoire français).

Cependant 860 de ces travailleurs sont toujours sans titre de séjour qui puisse leur permettre d’accéder à l’ensemble des droits que leur donne le travail qu’ils accomplissent dans le BTP, la restauration, l’aide à la personne, le nettoyage, la confection…

La Préfecture de police reconnaît que 406 d’entre eux ont un contrat de travail, 147 sont dans l’intérim et 283 subissent le travail au noir.

Alors, il faut sortir de cette situation absurde ! Ils travaillent donc ils doivent avoir un titre de séjour. C’est aussi comme cela que l’on combattra la précarité, la surexploitation et le travail au noir orchestrés par le patronat.

L’UD CGT de Paris exige une solution politique rapide pour les 860 grévistes.

Soyons nombreux avec eux pour exiger leur régularisation.

Lundi 21 novembre 2011 à 14 h 30
Place Saint-Michel au métro Saint-Michel