L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Le bureau de l’ABCDS, Association Beni Znassen pour la Culture, le
Développement et la Solidarité, réunit dimanche 28 octobre 2007,
constate que les refoulements de migrants subsahariens vers la frontière
proche d’Oujda se répètent indéfiniment depuis le 23 décembre 2006.

Cette dernière n’est qu’un épisode d’une longue série de
refoulements massifs des migrants, d’autres rafles se sont succédées,
et la dernière en date, a eu lieu la nuit du 25 au 26 octobre à Rabat,
simultanément avec une descente sur le campus de l’Université
d’Oujda. Ces derniers rafles viennent 2 mois après la grande
opération musclée du 27 juillet 2007, visant le délogement des
subsahariens réfugiés sur le campus d’Oujda et a connu l’arrestation
de plus de 450 migrants, plusieurs blessés faisant partie. Et viennent
aussi 2 jours après la fin de la première visite officielle de Nicolas
Sarkozy au Maroc.
Traqués, pourchassés, arrêtés, et conduits de force aux frontières,
les migrants sont fatigués physiquement, psychologiquement et
moralement, et ne peuvent plus supporter le poids lourd de cette guerre
déclenchée contre eux. Leur nombre ne cesse d’augmenter et vivent
dans des conditions métrologiques extrêmes, dispersés sur différents
sites à travers la ville, notamment sur la zone frontalière où les
conditions d’hygiène sont lamentables, et à proximité de plusieurs
villages non loin d’Oujda.

Pour pouvoir continuer son action humanitaire auprès des migrants,
l’ABCDS appelle toutes les associations marocaines, européennes,
américaines et internationales, toutes les femmes et tous les hommes de
bonne volonté, à se mobiliser pour assurer l’aide d’urgence dont on
besoin ces personnes victimes de la guerre aux migrants que leur ont
déclaré l’Europe et à laquelle le Maroc participe. Quelles que soient
les responsabilités et l’analyse politique que l’on peut faire de
cette situation, il n’est pas pensable de laisser des personnes humaines
dans une telle situation.

Il faut au moins leur apporter l’aide
d’urgence, alimentation et vêtements, dont ils ont besoin
immédiatement.

Personne de contact : Hicham BARAKA, Président ABCDS

Tél. : + 212 (0) 67 71 65 24 / + 212 (0) 36 68 67 50

E-mail : hicham.baraka mLm gmail.com / abcds.asso mLm gmail.com