Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le 16 novembre 2009, Protais Zigiranyirazo a été relaxé par le tribunal pénal international d’Arusha, chargé d’examiner les responsabilités dans le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Autrement nommé « monsieur Z », Protais Zigiranyirazo est le frère aîné d’Agathe Habyarimana, veuve du Président décédé le 6 avril 1994.

Monsieur Z est considéré comme le patron de ce qu’on a nommé « le clan de madame » ou « l’akazu » (la « petite maison » du Président).


Voir en ligne : www.fairtrialsforrwanda.org

Il est aussi connu pour avoir dirigé ce qu’on aura appelé le « réseau zéro », au départ de l’organisation des milices génocidaires.

Il est accusé également d’avoir appelé à des réunions de coordination du génocide, à Kigali, mais aussi dans la région de Gisenyi, sa préfecture d’origine.
Dès le 8 avril 1994, Protais Zigiranyirazo dirigeait une expédition contre quelques milliers de Tutsi qui se réfugiaient sur une colline de la province de Gisenyi, pour ce qui peut être considéré comme un des premiers massacres génocidaires qui auront fait plus d’un million de morts en trois mois.

Pendant le génocide, Protais Zigiranyirazo s’est distingué en ordonnant l’installation de barrages destinés à « filtrer » les Tutsi tout autour de ses diverses résidences, barrages dont il surveillait personnellement le fonctionnement.

Si la justice internationale est incapable de juger les principaux responsables du plus grand crime, c’est le principe même du droit qui est atteint.

Nous, citoyens du monde et associations de citoyens concernées par le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994, demandons solennellement la révision de ce procès.

Premières organisations signataires :

ASBL MPORE (Belgique), AVEGA-AGAHOZO (Association des veuves du Genocide d’Avril 94, Rwanda), CORS (Communauté Rwandaise de Suisse), CRB (Communauté Rwandaise de Belgique), DRS (Diaspora Rwandaise de Suisse), HELP AVEGA (Deutschland), IBUKA Mémoire & Justice Section France, IBUKA Rwanda,
MIGRAF (Association de la Migration Africaine - Suisse), RWANDA CONVENTION ASSOCIATION (USA)

SIGNER CETTE PÉTITION EN LIGNE

Vous pouvez également imprimer cette pétition ( à télécharger sur le site de Fair Trials For Rwanda au format pdf) et la faire signer autour de vous.


Pour la première fois de sa création, la Convention de l’Onu pour la prévention et la répression des génocides, adoptée en 1948, a trouvé sa première application avec le génocide des Tutsi du Rwanda (Avril à Juillet 1994).

Mis en place par le Conseil des Nations Unies en Novembre 1994 et siégeant à Arusha en Tanzanie, le Tribunal International pour le Rwanda(TPIR) a été spécialement mandaté pour juger les génocidaires.

Cette mission est un enjeu capital et essentiel tant pour les victimes que pour la conscience des nations qui ont laissé se dérouler l’extermination de plus d’un million de Tutsi en 100 jours.

Pourtant, le 16 novembre 2009 dernier, invalidant le jugement de première instance, la Chambre d’Appel a acquitté Protais Zigiranyirazo, un des acteurs principaux de la préparation du génocide des Tutsi du Rwanda.

Ce jour-là, en ordonnant la mise en liberté immédiate de Protais Zigiranyazo pour des motifs techniques, l’arrêt prononcé par le juge Theodor Meron a gravement atteint la mémoire des rescapés Tutsi déjà désabusés par la lenteurs et les dysfonctionnements de la justice rendue à Arusha.

Fair Trials For Rwanda / www.fairtrialsforrwanda.org, site d’initiative citoyenne, vous invite ici à signer la pétition et la lettre au procureur du TPIR demandant cette révision.

Fair Trials For Rwanda / www.fairtrialsforrwanda.org, se propose également de publier toutes les informations utiles pour prendre la mesure de ces dysfonctionnements afin d’agir en vue d’une véritable justice internationale.