Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le jeudi 21 octo­bre, entre 13h30 et 19h30, plu­sieurs cen­tai­nes de per­son­nes, majo­ri­tai­re­ment des jeunes, voire des mineur-e-s, ont subi, sur ordre de l’auto­rité pré­fec­to­rale, une garde à vue de fait en plein air, place Bellecour, tota­le­ment illé­gale. Elles étaient venues rejoin­dre le cor­tège d’une mani­fes­ta­tion auto­ri­sée, ou pas­saient sim­ple­ment pour se rendre à leur tra­vail ou ailleurs. Elles ont été gazées, fla­sh­bal­lées, matra­quées, arro­sées pen­dant plu­sieurs heures dans la nasse fermée par un double cordon de CRS, de gen­dar­mes et de poli­ciers qu’était deve­nue la place Bellecour (extrait du com­mu­ni­qué du 1/11/2010 du col­lec­tif [1]).

Aux fins d’orga­ni­ser un dépôt col­lec­tif de nos plain­tes, le col­lec­tif recueille des témoi­gna­ges écrits et signés de per­son­nes ayant subi la vio­la­tion de leurs droits (droit d’aller de venir, droit de mani­fes­ter) et des com­por­te­ments illé­gaux (vio­len­ces, inju­res, tri au faciès) de la part des force de l’ordre le jeudi 21 octo­bre 2010 sur la place Bellecour et la veille sur la Pont de la Guillotière.

Vos témoignages sont à adresser à l’adresse créée par le collectif à cet effet :

temoi­gnage.bel­le­cour [aro­base] rebel­lyon.info [2]

Le col­lec­tif tien­dra une per­ma­nence tous les mer­cre­dis du mois de novem­bre, de 14h à 20h (excepté le mer­credi 10, jusqu’à 18 h)

au siège de la Ligue des droits de l’homme (5, place Bellecour) afin de vous expli­quer notre démar­che, d’y rece­voir vos témoi­gna­ges le cas échéant en main propre et tenter d’appor­ter une aide aux per­son­nes arrê­tées et/ou condam­nées lors de ces événements.

P.-S. Un article a été publié à propos de la création de ce collectif : « Casseurs ? Coup de gueule contre certaines organisations lyonnaises »

Notes

[1] Le collectif est composé de :

CGT (UD Rhône), CIMADE, COVRA (Collectif Villeurbannais pour un Rassemblement Anti-libé­ral), CCRASS (Comité Critique de Réflexion et d’Action Solidaire et Sociale), CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie), Divercité, FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique), GAL (Gauche Alter Lyon), MAN (Mouvement pour une Alternative Non-vio­lente), Mouvement Jeunes Communistes de France 69, Mouvement de la Paix Rhône, Parti Communiste Français Rhône, Parti de Gauche, PAG69 (Pour une Alternative de Gauche), RESF (Réseau Education Sans Frontières), RUSF (Réseau Universitaires sans Frontières)

et les asso­cia­tions et orga­ni­sa­tions sui­van­tes, mem­bres du CIRDEL (Centre d¹Initiatives et de Réflexion pour la Défense des Libertés) : Alternatifs, attac-Rhône, CABIRIA, Europe Ecologie/Les Verts, FCPE Rhône, FSU, Gauche Unitaire, LDH Rhône, MFPF 69 (Planning fami­lial), Mouvement des jeunes socialistes du Rhône, MRAP, NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Ras l’front69, Solidaires, SOS Racisme Rhône, SAF (Syndicat des Avocats de France), SM (Syndicat de la Magistrature), Témoins/Caisse de solidarité

[2] Rebellyon n’est pas membre du collectif et ne fait qu’héberger sa messagerie

[Source : rebellyon]