Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Une table ronde est ouverte à la Prairie des filtres le jeudi 3 février à 20h30 pour recueillir votre avis, partager le notre et...

… discuter ensemble de la poursuite de nos actions, de savoir comment nous pouvons fédérer toutes ces forces vives, gardant chacun chacune notre indépendance, nos particularités. Le rouleau compresseur de l’économie de marché a l’air de bien fonctionner et notre regard croisé sur ces questions permettra de l’enrayer. Le but : se réapproprier ensemble un campement de résistance, de ré-éxistence aujourd’hui à la Prairie des Filtres, à Limoges, à Montpellier, demain peut être partout en France...


Voir en ligne : toulouse.antiloppsi2.net

Madame, Monsieur,

Pour dénoncer la nouvelle loi sécuritaire du gouvernement, LOPPSI2 (46 articles liberticides) de nombreuses personnes venant de tous horizons, ont décidés de monter un campement au capitole le 15 janvier dernier (installation de tipis...).

Le 16 janvier les structures (habitats légers et mobiles) se sont déplacés à la prairie des filtres.

De 3, 4, 5 tipis nous avons installés un véritable village ! (yourte/espace enfants, Zôme de 100m2 abritant l’espace infokiosk mais également les réunions/débats et nos Assemblées générales, chapiteau qui, comme les tipis, sert de dortoir collectif mais qui a la particularité d’accueillir les occupants avec leurs chiens, un marabout/cuisine pour trois repas par jour à prix libre, un petit tipi/médecine alternative, une caravane communication, des toilettes sèches, une zone de gratuité...

Après quinze jours de vie collective et militante, où chacunE à pu trouver sa place nous avons défini ensemble des finalités politiques.

Ici, l’Assemblée est souveraine et celle-ci a exprimé sa volonté d’étendre son action à l’ensemble des lois sécuritaires et de contacter les réseaux toulousains concernés par ces questions. Elle a choisie d’ouvrir le campement aux associations, aux organisations en co-créant un espace dédié à l’expression de celle-ci et de faire front face aux problèmes qui nous concernent toutes et tous. Ceci afin d’arrêter l’hémorragie, la destruction des acquis sociaux et d’organiser des avancées dans ce domaine plutôt que de raffermir le système de répression.

Notre lutte étant le produit de la votre, l’idée est que par des actions régulières, nous puissions soutenir les mouvements sociaux et mettre en lumière les problèmes d’aujourd’hui et l’arsenal juridique répressif en place.

C’est pourquoi nous souhaitons vous accueillir sous forme de « village associatif ».

Une table ronde est ouverte à la Prairie des filtres le jeudi 3 février à 20h30 pour recueillir votre avis, partager le notre et...

… discuter ensemble de la poursuite de nos actions, de savoir comment nous pouvons fédérer toutes ces forces vives, gardant chacun chacune notre indépendance, nos particularités. Le rouleau compresseur de l’économie de marché a l’air de bien fonctionner et notre regard croisé sur ces questions permettra de l’enrayer. Le but : se réapproprier ensemble un campement de résistance, de ré-éxistence aujourd’hui à la Prairie des Filtres, à Limoges, à Montpellier, demain peut être partout en France...

Il est important pour nous de savoir rapidement sur quelles forces nous pouvons compter pour continuer cette action. Pour cela, nous serions heureux-ses de connaître votre point de vue même si votre réponse est négative.

Salutations militantes,

Les occupants de la prairie des filtres