Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Environ 500 personnes ont cherché l’affronterment avec les gendarmes mobiles dans le quartier de la sous-préfecture samedi vers 18 h après la dislocation de la manifestation contre la réforme des retraites. Cette fois, les gendarmes mobiles ont réagi très vite en chargeant et en utilisant du gaz lacrymogène. Les « casseurs » ont été repoussés dans les rues du quartier du Ruban bleu, le centre commercial de Ville-port, et n’ont, ainsi, pas eu le temps de s’en prendre au mobilier urbain, comme mardi soir dernier. Une quinzaine de personnes auraient été interpellées.

[Source : ouest-france.fr]