L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

À MOSCOU : En solidarité avec les sans papiers et contre l’enfermement,et
l’inculpation de Yvan et Bruno, Ils manifestent devant l’ambassade de
France.

Extrait, article est à lire sur le lien Indymedia Russie (allez vers la fin
pour voir les photos et texte en français) http://ru.indymedia.org/newswire/display/20618/index.php

Action de solidarité a Moscou contre la répression et la criminalisation des mouvements politiques en France !

11 Juin 2008, Moscou

Le groupe anarchiste de solidarité avec Bruno, Ivan et tous ceux qui sont
soumis à la répression en France, a organise une action près de
l’ambassade de France. Les participants ont allumé des fumigènes en
scandant des slogans "Solidarité avec les sans-papiers et avec les
anarchistes soumis à la répression !".
Ils ont également accroche des banderoles sur l’ambassade de France.

Ceci a eu lieu afin d’exprimer leur solidarité et leur protestation contre
le système pénitentiaire et les prisons pour mineurs, ainsi que contre les
fausses accusations de terrorisme qui concerne les mouvements sociaux en
France, dans le cadre de la semaine de solidarité internationale.

Environ 30 anarchistes sont venus à l’ambassade, ont distribué des tracts
et crié des slogans en Russe et en français : "Solidarité avec les
sans-papiers !« , »Non à la répression !« , »Non a la terreur !". Une banderole
pendu sur l’ambassade avec écrit dessus le slogan "Solidarité avec les
sans papiers et les anarchistes qui sont soumis à la répression ! ", ainsi
que des fumigènes ont été allumé pour exprimer une symbolique de
solidarité avec les militants français, accusé de terrorisme pour avoir
possédé ce même type d’objet.
Le premier acte de solidarité avec les détenus à Moscou a eu lieu le 9
juin : Des Anarchistes ont allume des fumigènes à l’ambassade de France,
en scandant des slogans.

Les jeunes et les immigrants deviennent des cibles principales de la
répression gouvernementale. La construction massive de prisons pour les
jeunes et de « centres de détention » pour les personnes sans papiers le
démontre parfaitement. De ceux qui osent s’opposer à un tel processus, et,
en outre, d’exprimer son désaccord, sont catégorises de terroristes avec a
la clef de longues peines de prison.
L’exemple d’Yvan et Bruno en est la parfaite illustration !

Non a la terreur étatique !

Personne n’est illégal !

Liberté pour tous les prisonniers !

[Source : Indymédia Russie]