L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Ce gouvernement de gauche veut-il vraiment passer dans l’histoire comme le plus dégoûtant de tous ceux qu’on aura pu voir à travers les âges ? Au-delà de 53 jours de grèves de la faim pour plus de soixante personnes qui ne font que demander l’application d’accords passés anciennement sous la droite (en 2004), mais aussi le respect de la parole présidentielle de l’homme qui s’est fait élire en promettant qu’il en finirait avec le « trop de blessures », spécialité de son prédécesseur. Ainsi espérait-on un gouvernement moins brutal. Des expulsions de campements de roms à celle de Notre-dame des Landes, pour en arriver à l’indigne traitement des grévistes de la faim de Lille, on ne voit que le contraire : pire qu’avant.

Lorsque plusieurs dizaines de personnes sont en grève de la faim au-delà du cinquantième jour – qui plus est dans d’effroyables conditions, à la rue sous la pluie… –, le gouvernement est-il capable de comprendre qu’il prend des risques avec la vie de ces femmes et de ces hommes ? Or, ceux-ci ne font que réclamer leur « régularisation », soit de mettre un terme à l’insupportable anomalie de leur situation. Si insupportable qu’ils en viennent à mettre leur vie en jeu.

Paris s’éveille

53éme JOUR DE LA GREVE DE LA FAIM :

65 SANS PAPIERS DECIDENT DE POURSUIVRE LEUR REFUS DE S’ALIMENTER,
LA RESPONSABILITE DU PREFET ET DU MINISTRE EST D’EN TENIR COMPTE !

Ils, elles étaient 83 à poursuivre la grève de la faim après la consultation du 19 décembre suite à la rencontre avec la préfecture, ils, elles sont 65 à poursuivre leur mouvement de grève de la faim après la consultation de ce jour de noël. Cette décision des sans papiers grévistes de la faim survient après le compte rendu de la rencontre avec la préfecture qui a consisté à lire puis faire une explication de texte du communiqué du préfet qui dit ceci :

« Une nouvelle rencontre a été organisée ce lundi 24 décembre en préfecture avec le comité des sans papiers (CSP) 59 en présence de représentants de la LDH et du MRAP.
Le préfet appelle à nouveau à la responsabilité de chacun et demande instamment aux personnes se déclarant en grève de la faim de cesser leur action qui met leur santé en danger. Il rappelle que les situations des personnes signalées aux services de la préfecture sont examinées au cas par cas :

- 40 personnes sont actuellement en situation régulière dans notre pays dans la mesure où elles ont déposé une demande d’asile

- 9 personnes qui pourraient être régularisées ont été invitées à se présenter en préfecture du Nord, ce mercredi 26 décembre

- 44 autres personnes dont la situation est susceptible d’entrer dans les critères de la circulaire du 28 novembre sur l’admission exceptionnelle au séjour, ont également été invitées à se présenter en préfecture, dès ce mercredi 26 décembre, pour déposer ou compléter leur dossier

- 37 personnes dont les dossiers connus des services de la préfecture ne satisfont pas aux critères de la circulaire sont invitées à se présenter pour faire valoir le cas échéant les éléments nouveaux qui justifieraient un nouvel examen dans le cadre de cette circulaire

- enfin, 31 personnes pour lesquelles la préfecture ne dispose d’aucun dossier à ce jour, sont également appelées à déposer un dossier complet auprès de ses services et répondant auxcritères de la circulaire. Toutes les personnes qui remettront un dossier complet se verront délivrer une attestation de dépôt leur permettant de justifier que leur situation est en cours d’examen.

Compte-tenu de ces propositions, le préfet invite le CSP 59 et l’ensemble des associations accompagnant les démarches des étrangers en situation irrégulière à permettre le bon déroulement de l’instruction des dossiers et souligne que tout trouble à l’ordre public ne peut que nuire à la poursuite d’un dialogue serein et apaisé ».

A la lecture expliquée de ce communiqué du préfet, nous avons ajouter les informations suivantes :

- la demande de libération des deux grévistes sans papiers au CRA de Lesquin sur les huit arrêtés lors de l’évacuation de l’Eglise Saint Maurice à la demande du diocèse qui a de surcroît porté plainte pour « dégradation » (les huit sont convoqués au TGI en juin 2013) a été rejetée par la préfecture) et aucune réponse – ni oui, ni non – n’a été donnée à la demande de nous donner les listes nominative des 40 sous récépissés, des 31 « inconnus » de la préfecture, des 37 qui sont refusés à la régularisation sur la base de la circulaire.

Il est clair qu’après ce compte rendu, les à priori préfectoraux qui se sont exprimés encore une fois sur les « responsables », les « militants », et autres « manipulateurs des grévistes de la faim » qui sont en réalité un déni de la « responsabilité » des sans papiers grévistes en tant que tel et de celle du préfet qui a laissé se développer une grève de la faim jusqu’à plus de 50 jours en l’ignorant tout simplement est TOTALE.

Le CSP59 demande encore une fois la prise en compte de la grève de la faim sur la base des critères suivants énoncés par l’actuel président de la République : « pas de régularisation massive, cas par cas, réparation des injustices causées par le gouvernement précédent », ce qui permet des engagements clairs et échelonnés du préfet ou du ministre de l’intérieur auquel le CSP59 fait clairement appel à présent pour sortir de la crise humanitaire grave dans laquelle ce bras de fer entre préfet du nord et sans papiers grévistes de la faim imposé par la surdité du préfet devant la simple revendication du droit à la défense argumentée qu’il accepte maintenant après plus de 45 jours de grève de la faim.

Les inquiétudes apparentes de la préfecture sur l’état de santé des sans papiers grévistes ne doivent pas demeurer qu’une simple « stratégie de pression » sur la délégation du CSP59 lors des rencontres, elles doivent concrètement devenir une prise en compte de la grève de la faim comme une réalité dans laquelle l’Etat Français, la préfecture du nord ont une responsabilité indéniable. Pour en tirer toutes les conséquences jusqu’au bout.

Les avancées actuelles de la préfecture sont certes d’un très grand intérêt pour l’état de droit, les valeurs de la république, la démocratie Française et pour le CSP59 (sans papiers grévistes et non grévistes), mais manifestement au vu des réponses des consultations des grévistes de la faim sans papiers arrivent à un moment – plus de 50 jours pour certains- où ces derniers considèrent qu’il est trop tard pour reculer, qu’ils, qu’elles n’ont plus aucune confiance en la préfecture (non libération des deux au CRA par exemple), au point qu’il est frappant de constater que même des sans papiers grévistes de la faim « régularisables » de la liste des 44 ont décidé de poursuivre leur refus de s’alimenter.

ON NE PEUT DIRE PLUS CLAIREMENT AU PREFET QUE LA CONFIANCE NE PEUT PLUS REGNER !!

Le CSP59 annonce que ce mardi 25 décembre, le SAMU sera appelé pour aider à la réalimentation médicalisée des sans papiers grévistes qui ont sus pendu et le mercredi 26 décembre les sans papiers, notamment grévistes des 9 « régularisés », des 44 « régularisables », 31 « inconnus » et 37 « refusés » seront accompagnés en préfecture si leur état le permet afin de procéder aux actes administratifs les concernant.

Le CSP59 appelle à un rendez vous tous les jours, tant que dure la grève de la faim, au parvis de l’église Saint Maurice à 18h, invite les élus à visiter les deux honteusement par un détournement de procédure détenus au CRA, demande à l’Evêque de Lille de retirer la plainte pour « dégradation » ( ?!) prétexte de la rétention au CRA des deux grévistes, réitère à la Mairie de Lille d’y installer des toilettes chimiques et à la manifestation au 58éme jour le samedi 29 décembre à place de la République.

Communiqué de presse

LE PREFET DU NORD POURSUIT LE DIALOGUE AVEC LE COMITE DES SANS PAPIERS ET APPELLE A LA RESPONSABILITE DE CHACUN

Une nouvelle rencontre a été organisée ce lundi 24 décembre en préfecture avec le comité des sans papiers (CSP) 59 en présence de représentants de la LDH et du MRAP.
Le préfet appelle à nouveau à la responsabilité de chacun et demande instamment aux personnes se déclarant en grève de la faim de cesser leur action qui met leur santé en danger.

Il rappelle que les situations des personnes signalées aux services de la préfecture sont examinées au cas par cas :

- 40 personnes sont actuellement en situation régulière dans notre pays dans la mesure où elles ont déposé une demande d’asile

- 9 personnes qui pourraient être régularisées ont été invitées à se présenter en préfecture du Nord, ce mercredi 26 décembre

- 44 autres personnes dont la situation est susceptible d’entrer dans les critères de la circulaire du 28 novembre sur l’admission exceptionnelle au séjour, ont également été invitées à se présenter en préfecture, dès ce mercredi 26 décembre, pour déposer ou compléter leur dossier

- 37 personnes dont les dossiers connus des services de la préfecture ne satisfont pas auxcritères de la circulaire sont invitées à se présenter pour faire valoir le cas échéant les éléments nouveaux qui justifieraient un nouvel examen dans le cadre de cette circulaire

- enfin, 31 personnes pour lesquelles la préfecture ne dispose d’aucun dossier à ce jour, sont également appelées à déposer un dossier complet auprès de ses services et répondant aux critères de la circulaire.

Toutes les personnes qui remettront un dossier complet se verront délivrer une attestation de dépôt leur permettant de justifier que leur situation est en cours d’examen.

Compte-tenu de ces propositions, le préfet invite le CSP 59 et l’ensemble des associations accompagnant les démarches des étrangers en situation irrégulière à permettre le bon Déroulement de l’instruction des dossiers et souligne que tout trouble à l’ordre public ne peut que nuire à la poursuite d’un dialogue serein et apaisé.

Vendredi 28 décembre 14h30 Manifestation sur Paris en soutien aux sans papiers grévistes de la faim de la CSP59 de Lille

Rendez-vous Vendredi 28 décembre 2012 à 13H Place Johann Strauss

Croisement Bd Saint Martin/Rue de Lancry (Métro République)

départ à 14h30

Lieu : Paris 10e

Appel de la Coalition internationale des Sans-papiers (CISPM)

La Coalition internationale des Sans-papiers (CISPM) appelle à manifester à Paris vendredi 28 décembre 2012 en soutien aux grévistes de la faim de la CSP59 de Lille, qui mènent un combat très courageux contre la politique d’immigration du nouveau gouvernement, et pour dénoncer la circulaire du Ministre de l’intérieur Emmanuel Valls, qui, hélas en tant que socialiste, fixe une orientation qui s’avère pire que celle de la droite. S’agissant des Sans-papiers et des migrants, le changement n’est visiblement pas pour maintenant : nous nous souviendrons longtemps que, lors de la Marche Paris-Nice des Sans-papiers, Emmanuel Valls, alors maire socialiste d’Evry, refusa la manifestation prévue dans sa ville lors de notre passage, tout comme l’élémentaire hospitalité dont tous les autres élus nous ont honorés au cours de cette longue marche, nous obligeant à passer la nuit dans les cuisines d’un foyer de travailleurs immigrés !

Mais place au présent : nous demandons expressément qu’une délégation soit reçue immédiatement au Ministère de l’intérieur pour réclamer le règlement en urgence de la situation des grévistes de la faim de Lille, et cela par leur nécessaire régularisation dans les plus brefs délais. Cette demande est aussi bien celle que la Coalition internationale des Sans-papiers porte pour l’ensemble des Sans-papiers installés sur le territoire français.

Rappelons que la circulaire éminemment restrictive du 28/11/2012 laisse de côté la majeure partie des Sans-Papiers

qui vivent en France depuis 5 ans et souvent beaucoup plus longtemps,

qui travaillent mais dont l’employeur pour différentes raisons ne leur établissent pas de promesse d’embauche,

qui sont pour la plupart pères de famille mais qui n’ont pas fait venir leurs enfants en France,

Tous sont la proie du travail au noir et souhaitent en sortir et vivre dignement au grand jour enfin régularisés !

Pour la manifestation au ministere de l’interieur

Départ à 14H30

Rendez-vous Vendredi 28 décembre 2012 à 13H Place Johann Strauss

Croisement Bd Saint Martin/Rue de Lancry (Métro République)

Participants : MRTSP ; CISPM (CSP75, CSP17eme, CSP Vitry, Droits-Devant) NPA, ATMF et CCSM.

Lien : http://www.demosphere.eu/node/33814]

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CSP59

Les grévistes de la faim et les non grévistes sans papiers du CSP59 se réjouissent et prennent acte des avancées suivantes :

- le principe du retour du CSP59 en Préfecture

- la révision du règlement intérieur de la CODRESSE, notamment avec le droit à la défense argumentée des dossiers, avec la présentation non limitée des dossiers sous condition d’éléments nouveaux.

- l’annonce par la Préfecture des 9 régularisations immédiates, des 44 régularisables et de la nouvelle rencontre de ce lundi 24/12/12 afin de poursuivre le dialogue sur la grève de la faim.

En conséquence les non grévistes et les grévistes sans papiers du CSP59 :

- suspendent les actions d’occupation dont l’objectif était de faire reconnaitre la grève de la faim

- cela dans le total respect des célébrations religieuses

Ils appellent à la manifestation du Noel des sans papiers grévistes de la faim ce lundi 24/12 à 20h, du parvis de l’Eglise Saint Maurice à la Cathédrale Notre Dame de la Treille.

Lille, le 23/12/12

LETTRE A L’EVÊQUE DE LILLE

Demandez solennellement à la préfecture de libérer les deux sans papiers grévistes de la faim arrêtés suite à la décision du diocèse de l’église Saint Maurice de faire les évacuer par la police

Monseigneur l’Evêque de Lille,

Par la présente nous vous sollicitons pour que vous fassiez la demande à la préfecture du nord de la libération des deux sans papiers grévistes détenus au Centre de Rétention de Lesquin suite à la décision du diocèse de Lille de les faire expulser de l’église Saint Maurice de Lille.

En effet la police a-t-elle procédé à un contrôle d’identité à l’intérieur de l’église avec votre accord ? Si tel est le cas, il s’agit là d’une grave complicité à laquelle nous ne pouvons croire. Si tel n’est pas le cas – ce que nous croyons – nous vous demandons de demander leur libération.

En outre nous vous informons que pour procéder à l’arrestation des huit sans papiers grévistes de la faim la police (la PAF) a utilisé la liste déposée par le CSP59 en préfecture dans le cadre des négociations en cours, ce qui est d’une déloyauté inqualifiable et inacceptable.

Sachant l’engagement des chrétiens et en général des croyants de toutes confessions auprès des personnes en détresse, nous vous remercions d’avance de votre geste en direction du préfet du nord.

Nous informons que :

- la messe de ce soir de l’Eglise Saint Maurice et de demain le 24 décembre peuvent se dérouler sans aucune crainte et avec le respect TOTAL comme l’ont TOUJOURS FAIT les SANS PAPIERS DU CSP59.

- le noël des grévistes de la faim sans papiers sera marqué par une marche à la bougie du parvis de l’église Saint Maurice au pied de la cathédrale Notre dame de la Treille ce lundi 24 décembre à partir de 20h.

Fait à Lille le 23/12/12

Communiqué du Diocèse de Lille

Vendredi 21 décembre, en fin d’après-midi, une soixantaine de personnes sans-papier sont entrées dans l’église Saint-Maurice, rue de Paris à Lille, pour l’occuper afin d’attirer l’attention sur leur situation.

L’absence totale de chauffage dans cette église et d’installations sanitaires nécessaires à une occupation permanente ne permettent pas un tel accueil, dans le respect de la dignité des personnes. C’est pourquoi le curé de la paroisse, ayant cherché à obtenir une sortie volontaire des personnes sans y parvenir, s’en est remis aux autorités publiques.

Nous regrettons les actions « coup de poing » de certaines organisations qui mettent en danger des personnes, déjà en grande détresse. De nombreuses associations d’accompagnement, d’aide et d’accueil de sans-papier oeuvrent chaque jour auprès d’elles et un grand nombre de catholiques y sont investis.

Nous croyons au dialogue, au respect de chacun et à une société fraternelle où toute personne a sa place. En cette veille de Noël, nous espérons que le dialogue va se poursuivre entre les pouvoirs publics et ces personnes sans-papier sur des solutions qui sont déjà en cours.

Diocèse de Lille

Le samedi 22 décembre 2012

LA SOLIDARITE DES CSP PARISIENS SE MANIFESTE A LILLE A J MOINS 3 DE NOËL

Plusieurs centaines de manifestants ce samedi 22 décembre à Lille en solidarité avec les sans papiers grévistes de la faim dont surtout 117 sans papiers des CSP Parisiens au son des djembés qui ont tenu à marquer leur fraternelle solidarité aux sans papiers grévistes de la faim au 51éme jour de leur mouvement de refus de s’alimenter.

Cette belle et grave manifestation s’est déroulée le lendemain d’une expulsion demandée par le prêtre des sans papiers grévistes de la faim de l’Eglise Saint Maurice de Lille, rue de Paris.

En prenant la grave décision de ne pas donner refuge aux grévistes sans papiers en détresse et en demandant l’évacuation le prêtre et sa hiérarchie ont pris la GRAVE RESPONSABILITE de la mise en garde à vue – de 23h le 21 décembre à 19H environ le 22 décembre 2012 – de la mise en détention au CRA de deux grévistes sans papiers de la faim menacés d’expulsion du territoire de ce fait.

Après cela le diocèse de Lille peut dans son communiqué « regretter les opérations coups de poings de certaines organisations qui mettent en danger des personnes, déjà en grande détresse » et espérer que « le dialogue va se poursuivre entre les pouvoirs publics et ces personnes sans papiers sur des solutions qui sont déjà (sic !) en cours ». Qu’à la veille de noël le diocèse de l’Eglise de Saint Maurice puisse écrire une telle monstruosité – se subordonnant de surcroît à la préfecture en parlant de « solution en cours » - est tout simplement offensant pour les catholiques qui croient au message humaniste de l’enfant Jésus !

La fraternité, c’est accueillir les sans papiers grévistes de la faim qui se réfugient dans la maison de Dieu pour demander de l’aide afin que le préfet reconnaisse leur grève de la faim et refuser que des grévistes de la faim soient mis en CRA en vue de l’expulsion du territoire à partir de la liste déposée par le CSP59 en préfecture en vue de la régularisation.

Les sans papiers grévistes de la faim sont installés sur le parvis sous des tentes subissant un déluge d’eau et de froid. LA MAIRIE DE LILLE DOIT METTRE A LEUR DISPOSITION DES TOILETTES afin que les sans papiers grévistes de la faim puissent satisfaire des besoins naturels. Un grand merci aux petits commerçants de la rue de Paris qui leur permettent d’aller au wc, vous faites partie de cette France QUE NOUS AIMONS, CELLE DE LA FRATERNITE DE TOUS LES HUMAINS ET DU VIVRE ENSEMBLE DANS L’EAGLITE DES DROITS.

Le CSP59 demande à l’Eglise de Saint Maurice d’ exiger à la préfecture la libération et la régularisation des deux grévistes de la faim enfermés au CRA de lesquin ;

Le CSP59 demande au préfet de poursuivre l’examen de la liste portée par la grève de la faim en prenant en compte l’existence d’une vraie et réelle grève de la faim ;

Le CSP59 espère qu’à plus de 50 jours de grève de la faim le sens des responsabilités et de l’humanité sur la base de la reconnaissance par l’actuel président de la République que le précédent – M. Sarkozy – dans sa dérive lepénisante à causer de graves tords aux sans papiers qui doivent être réparés. Dans le registre des graves tords, force est de constater OBJECTIVEMENT que les sans papiers et militants du CSP59 ont été VICTIMES D’une INJUSTICE INNOMABLE SOUS L’ERE SARKOZY/CANEPA.

Alors le préfet et le ministre VALS doivent réparer en régularisant tout en respectant l’engagement du président-candidat M. Hollande qui avait dit « pas de régularisation massive, mais cas par cas juste sans arbitraire et avec égalité de traitement ».

Dès que nous recevons le rapport médical des médecins Belges, notamment du professeur de médecine de l’UL Bruxelles que nous enverrons au préfet, au Ministre de l’intérieur, au Premier Ministre et au président Hollande et à toute l’opinion publique pour que personne ne puisse dire un jour : « on ne savait pas ».

Le CSP59 demande une réunion urgente dès ce lundi 24 décembre 2012 avec le préfet du nord pour qu’après les résultats donner le 19 décembre sur la seule base de la circulaire des résultats soient donnés prenant en compte l’existence d’une vraie grève de la faim dans la perspective d’éviter à l’avenir de « tuer l’espoir » qui pousse à une action aussi désespérée que le refus de s’alimenter pour être entendu par les autorités.

Lille : les sans-papiers évacués de l’église Saint-Maurice par la police

Des sans-papiers en grève de la faim qui occupaient depuis vendredi en fin d’après-midi une église du centre de Lille ont été évacués dans le calme par la police durant la soirée, a indiqué la préfecture.

AFP

Publié le 22/12/2012

« Environ 70 personnes ont été évacuées dans le calme, à la demande de l’évêché », a indiqué une porte-parole de la préfecture. L’évacuation des sans-papiers, qui s’étaient installés vers 17H15 à l’église Saint-Maurice, a commencé peu après 22H00 et s’est achevée un peu plus d’une heure plus tard.

Selon le Comité des sans-papiers (CSP 59), huit grévistes de la faim ont été emmenés par la police, ce que la préfecture n’était pas en mesure de confirmer. Après l’évacuation, les sans-papiers se sont dans un premier temps couchés le long de la façade latérale de l’église, alors qu’une cinquantaine de manifestants faisant face à un cordon policier réclamaient leur régularisation. « Solidarité avec les sans-papiers » ou « Pouvoir assassin », ont-ils scandé, rassemblées derrière une banderole « Faut-il mourir pour avoir des papiers ? ».

Les grévistes de la faim et leurs soutiens se sont ensuite dirigés vers le parvis de l’église, emmitouflés de couvertures. Après consultation, « 70 ont décidé de passer la nuit sur place et quatre d’être emmenés à l’hôpital », a déclaré le porte-parole du CSP 59, Roland Diagne. « Je veux continuer la grève de la faim. Je veux des papiers ou crever. Je n’ai pas le choix », a expliqué Bouzad, 35 ans, blotti sous un duvet. Comme les autres sans-papiers, il dit avoir commencé sa grève de la faim depuis le 2 novembre.

Selon le diocèse de Lille, les sans-papiers qui avaient investi l’église Saint-Maurice sont pour la plupart Algériens. Une médiation avec le curé de la paroisse et le prêtre officiant dans l’église n’avait pas abouti, a-t-on précisé de même source.

Des « évacués » toujours sur le parvis ce samedi

Une trentaine de sans-papiers se trouvaient toujours devant l’église Saint-Maurice ce matin. Les grévistes de la faim sont allongés sous des cartons et des couvertures sur le parvis.

Vidéo sur ce lien :

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2012/12/22/lille-les-sans-papiers-evacues-de-l-eglise-saint-maurice-par-la-police-169261.html

Depuis une quinzaine de jours, de nombreux sans-papiers grévistes de la faim se rendent quotidiennement dans les services d’urgences des hôpitaux lillois, les occupant « massivement ». Les Établissements de santé ont également réagi ce vendredi à ces occupations répétées, qui perturbent la prise en charge des autres patients.

« Il y a une volonté de désorganiser les services d’urgences » dénonce Patrick Goldstein, chef du SAMU à Lille.

Il y a deux semaines, évacuation d’un temple protestant

Cette occupation intervenait plus de deux semaines après l’évacuation, le 4 décembre, de sans-papiers qui occupaient un temple protestant de Lille depuis plus d’une semaine.

La préfecture, qui a appelé vendredi soir les grévistes de la faim à « se réalimenter », avait accepté le dépôt par le CSP d’une liste de dossiers qui font l’objet d’un « examen individuel au cas par cas », à la lumière de la circulaire du ministre de l’Intérieur du 28 novembre 2012 relative aux demandes d’admission au séjour des ressortissants étrangers en situation irrégulière.

161 régularisations ?

A l’issue d’une réunion avec une délégation du CSP 59 et de la Ligue des droits de l’homme mercredi, la préfecture avait indiqué que neuf des 161 personnes dont la situation a été examinée devraient pouvoir bénéficier d’une régularisation et que 44 étaient « susceptibles » de satisfaire aux critères de régularisation.

« 53 régularisables ne signifie pas régularisés », a dénoncé vendredi soir Roland Diagne lors d’un discours improvisé devant l’église. Selon la préfecture, une nouvelle rencontre avec des représentants des sans-papiers est prévue début janvier.
société

Communiqué du Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers

Le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers participera à la manifestation samedi 22 décembre 2012 à Lille en soutien aux compagnons sans-papiers du CSP59 Comité des Sans-Papiers 59 en grève de la faim afin de faire valoir leurs droits fondamentaux.

Plusieurs cars et autres véhicules de sans papiers et soutiens partiront de Paris samedi pour Lille par solidarité envers leurs soeurs et fréres en lutte.

« Le changement c’est maintenant », avaient-t-ils dit !!!

- Solidarité avec les grévistes de la faim.

- Régularisation de tous les sans papiers.

- Fermeture des centres de rétention.

- Liberté de circulation pour tous.

Paris, le 21 décembre 2012.

[Source : Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers]