L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

M. Salif Mandela Djiré, enseignant chargé de cours au département
d’Anthropologie de l’Université Paris 8 (UFR « Territoires,
Environnements, Sociétés ») vient de recevoir une Obligation à Quitter
le Territoire Français (OQTF) applicable au 19 mars 2010.


Voir en ligne : nousgarderonsmandela.blogspot.com

Étudiant en Droit à Paris 8 depuis 2001, puis en Anthropologie depuis
2002, il a brillamment soutenu sa thèse d’Anthropologie le 3 avril 2009.
Opposant politique dans son pays, il ne pourrait s’y exprimer et agir
selon ses convictions en toute liberté.

Ce cas est exemplaire pour de nombreux chercheurs frappés d’une OQTF dès
qu’ils ont soutenu leur thèse. Comment se projeter sereinement dans un
avenir étudiant et professionnel dans ces conditions ? En effet, après
ce « parcours du combattant », de nombreux doctorants ayant soutenu leur
thèse se voient adresser une Obligation à Quitter le Territoire
Français.

La préfecture exige d’eux qu’ils prouvent l’obtention
d’un emploi stable (à défaut de se marier ou d’avoir un enfant),
quand on sait qu’il faut de longues années pour obtenir un poste
correspondant au diplôme obtenu.

Nous exigeons :

L’annulation de l’OQTF de Salif Mandela Djiré, ainsi que
l’attribution d’une carte de résident de dix ans (reconnaissant ainsi
son statut de travailleur)

Une carte d’étudiant = un titre de séjour

Non à l’évaluation policière des études !

Oui à l’Université ouverte aux étudiants et chercheurs étrangers

SIGNEZ LA PETITION « Nous garderons Mandela » :

http://www.nousgarderonsmandela.blogspot.com/

ASSEMBLEE GENERALE :

Jeudi 18 Mars à 14h Bâtiment D, Université Paris 8 2 rue de la
Liberté, Saint-Denis.

Départ en manifestation à 15h, au départ de l’université.


Solidarité avec les Etudiants – Enseignants – Travailleurs
sans-papiers !